Pourquoi et comment consommer des oligoéléments ?

C'est quoi des oligoéléments ?

Les oligoéléments sont, avec les vitamines, les catalyseurs des fonctions biologiques de tous les organismes vivants. Un catalyseur est une espèce chimique permettant une réaction chimique ou augmentant la vitesse d'une réaction. Les catalyseurs facilitent donc les fonctions biologiques en diminuant le temps et l’énergie nécessaires à leur réalisation. Récupérés intacts à la fin de la réaction, les catalyseurs peuvent alors être utilisés à nouveau.

Pourquoi utiliser des oligoéléments pour traiter des problèmes de santé ?

Etre malade signifie que quelque chose fonctionne mal ou « moins bien ». Il est donc biologique, c’est-à-dire logique avec la vie, d’utiliser les éléments, qui en temps normal font fonctionner nos métabolismes, pour ramener ceux-ci à un état de fonction satisfaisant. En d'autres mots cela signifie faire un rééquilibrage. On permet ainsi à l’organisme de dominer à nouveau la situation et de retrouver la santé.

Pourquoi la thérapie catalytique, est la seule thérapie biologique intégrée ?

On introduit un médicament naturel ou de synthèse dans l’organisme dans le but qu’il agisse le mieux possible sur la cible pour laquelle il est prévu. Il se substitue momentanément et partiellement au fonctionnement naturel mais déficient de l’organisme. A plus ou moins brève échéance, il est reconnu comme élément étranger de notre organisme et est éliminé par notre système immunitaire et nos émonctoires. A condition que le médicament ne se fixe que sur la cible prévue et soit rapidement biodégradable, donc éliminable, il n’y a en principe pas d’effets secondaires, sinon…

La situation est totalement différente lors de l’utilisation des catalyseurs que sont les oligoéléments et les vitamines (si elles sont naturelles). Ceux-ci, parce qu’ils font partie de l’organisme ne sont pas considérés comme des corps étrangers mais sont intégrés pour agir et demeurer sur le site organique prévu par la nature. Voilà pourquoi l’oligothérapie est une thérapie biologique intégrée alors que les autres thérapies sont des thérapies de substitution. Exemple : le fer est intégré dans la molécule d’hémoglobine dont il est le catalyseur naturel. 

Quels sont les oligoéléments catalyseurs ?

Les oligoéléments nécessaires à la biologie sont : le calcium, le chrome, le cobalt, le cuivre, le fer, le fluor, l’iode, le magnésium, le manganèse, le molybdène, le nickel, le potassium, le sélénium, le silicium, le soufre, le vanadium, le zinc, etc…

Quels sont nos besoins et ou les trouver ? 

Les besoins quantitatifs en oligoéléments sont très variables d’un élément à l’autre (cf. les nombreux ouvrages disponibles). Nous avons par exemple besoin de 300 mg de magnésium par jour, mais seulement 0,14 mg d’iode et 0,05 à 0,1 mg de sélénium.

Ces besoins sont couverts, sauf cas exceptionnels, par la nourriture. Les carences alimentaires concernent toujours un élément particulier dans une région précise. Les carences sont d’origines variables :

  • Diminution des apports.
  • Augmentation des besoins.
  • Malabsorption.
  • Augmentation des pertes.


Concernant les besoins qualitatifs, on rencontre par contre des carences induites dues aux problèmes d’assimilation des oligoéléments par l’organisme et aux blocages (chélation) de leur action par les éléments extérieurs.

L’activité catalytique des oligoéléments est très souvent bloquée par les aléas de la vie moderne (intoxications volontaires – médicaments – ou non, rythme de vie, stress, etc…). Nous sommes alors en présence d’un problème qualitatif et non quantitatif et dans ce cas-là c’est un apport qualitatif auquel il faut faire appel.

Qu'est-ce qu'un apport qualitatif ?

Les oligoéléments et les minéraux de la ration alimentaire doivent d’abord passer par la voie digestive pour être transformés et assimilés. Ceux utilisés en oligothérapie sont IONISÉS, c’est-à-dire libres de toute liaison, en quelque sorte prédigérés, donc directement assimilables. La forme ionisée est obligatoirement en solution.

Quels sont les avantages de la forme ionisée ?

L’avantage consiste en une biodisponibilité fortement augmentée, ce qui permet d’utiliser des doses nettement plus faibles avec une efficacité accrue. Les oligoéléments ionisés, au même titre que le sucre (glucose), passent rapidement dans le sang, sans qu’il soit nécessaire, pour leur assimilation, d’être transformés par la digestion. Les oligoéléments utilisés en oligothérapie sont parfaitement identiques à ceux de l’alimentation ; la forme ionisée augmente uniquement la rapidité d’assimilation. D’autre part, l’usage des doses faibles propres à l’oligothérapie mais toutefois efficaces, rend impossible une intoxication car, comme tout ce qui existe, les oligoéléments, pourtant indispensables à la vie, pourraient être aussi toxiques. Pour cela, il faudrait ingérer en une seule fois, 200 doses pour les plus toxiques ou jusqu’à 1200 doses pour ceux qui le sont moins.

Comment prendre les oligoéléments ionisés ?

Parce que ce sont des atomes ionisés, ils peuvent traverser directement les membranes des cellules ; y compris les membranes des nombreux capillaires sanguins qui se trouvent sous la langue. C’est pourquoi, il est non seulement recommandé, mais indispensable, de garder la dose 30 secondes dans la bouche avant de l’avaler. Une grande partie pourra immédiatement relancer les fonctions perturbées ou ralenties par les blocages.

Par:
M.D.

Publié le:
12 août, 2022

Dernière modification:
31 août, 2022
Partager ce poste
Archiver
Products
Gemmothérapie : jeunes pousses de cèdre contre les problèmes de peau sèche