Découvrez tous les bienfaits de l'artichaut

Ce légume du mois mai n’a fait son apparition en France qu’à partir de la Renaissance, par l'intermédiaire de Catherine de Médicis qui l'aurait alors introduit à la cour. Il n'était connu jusque-là qu'autour du bassin méditerranéen, en Afrique du Nord et plus tardivement en Italie et en Espagne. 

Les parties consommables de l’artichaut, les feuilles et le cœur font le bonheur des gourmets.

Côté phytothérapie, notre légume vedette du mois de mai n'est pas en reste puisque ses feuilles concentrent des éléments bio-actifs aux propriétés thérapeutiques bien connues.

coeur d'artichaut

Comment consommer l'artichaut ?

On consomme généralement les artichauts tièdes, cuits entiers à l’eau bouillante ou à la vapeur, accompagnés d'une vinaigrette.

Les fonds d’artichauts, particulièrement tendres et savoureux, peuvent être consommés ainsi ou farcis avec du fromage frais, ou encore avec une farce aux champignons par exemple.

Pour ma part, j'apprécie particulièrement le velouté d'artichaut qui est d'une douceur en bouche incomparable.

Les petits artichauts violets se prêtent, quant à eux, davantage à une préparation dite "en barigoule".

Ils sont cuits avec du vin blanc, du lard et une garniture aromatique composée de branches de thym et de laurier.

Certains les apprécient crus, lorsqu'ils sont jeunes et tendres accompagnés d'une bonne vinaigrette.

Mais si les artichauts sont un régal pour les papilles, leur qualité ne s'arrête pas là.

Ils sont également dotés de nombreux bienfaits pour la santé.

Votre foie est au bord du burn-out ? Avez-vous pensé à l'artichaut ?

L'artichaut renferme plusieurs substances actives et des nutriments intéressants, mais il est surtout réputé pour son action sur le foie, grâce à la présence d'un polyphénol bien particulier : la cynarine.

C'est ce composé chimique qui donne un goût amer aux aliments qui en contiennent.

Et lorsque vous achetez de l'extrait d'artichaut sous forme de gélules ou de liquide, c'est ce principe actif qui compose majoritairement votre complément.

Son action cible particulièrement le foie de part ses effets cholérétiques (stimulation de la production de bile), cholagogues (qui facilite l'évacuation de la bile vers l'intestin) et protecteurs.

Pour dire les choses simplement, l'artichaut aide le foie à faire son travail tout en le protégeant des dommages qu'il pourrait subir pour diverses raisons.

Lorsque celui-ci frise le burn-out en raison d'une alimentation trop riche ou d'une accumulation de toxines, la cynarine lui donne un coup de fouet.

D’ailleurs, l'extrait de feuille d'artichaut est l'un des rares remèdes à base de plantes dont les essais cliniques ont livré un verdict définitif : son action bienfaitrice sur le foie rapportée par la tradition est bel et bien réelle.

L'artichaut permet à cet organe si précieux qu'est le foie de fonctionner de façon optimale et exerce une action protectrice sur lui lorsqu'il est malade.

C'est par exemple le cas lors d'une stéatose hépatique non alcoolique (accumulation de graisses dans les cellules du foie, qu'on appelle couramment maladie du foie gras), qui est la cause la plus fréquente de maladie hépatique chronique dans le monde.

Une étude montre que 600 mg d'extrait d'artichaut par jour durant 2 mois a permis à des patients de voir la maladie reculer (les différents marqueurs liés à la pathologie avaient notablement diminué).

A noter que le cholestérol total de tous les participants a également été réduit au passage.

Et oui, ce qu'il y a de formidable lorsque le foie fonctionne bien, c'est que cela a des répercussions sur la santé cardiovasculaire (et le bien-être général) !

Les graisses sont mieux digérées, les toxines éliminées…

Le résultat ne se fait pas attendre : le cœur est préservé, notamment des dommages du cholestérol et du stress oxydatif.

Comment nettoyer son organisme en profondeur ?

L'action diurétique de l'artichaut vient compléter le désengorgement du foie pour un effet détox sur l'ensemble de l'organisme.

Cette propriété lui vient des grandes quantités de potassium qu'il contient (387 mg pour 100 grammes).

infusion d'artichaut

En stimulant les reins, l'artichaut permet d'éliminer davantage.

Ainsi si vous souffrez de rétention d'eau, vous tirerez de grands bénéfices à consommer régulièrement de l'artichaut ou des compléments à base d'artichaut.

Notre légume du mois contient également des fibres alimentaires solubles de type prébiotiques (inuline).

Cela favorise un bon transit et permet d'entretenir la flore intestinale bénéfique.

Si vous envisagez une cure de détox pour le printemps, l'arrivée de l'artichaut sur les étals tombe donc à point.

Mettez en place les mesures diététiques adaptées (un régime pauvre en mauvaises graisses et en sucre), ayez une activité physique régulière et donnez un petit coup de pouce aux fonctions d'élimination de votre organisme avec l'artichaut.

Pour cela, je vous livre une recette d'infusion rapide et simple :

  • Portez à ébullition un litre d'eau de source à laquelle vous aurez ajouté 4 cuillères à soupe de feuilles séchées d'artichaut (à acheter en herboristerie) et une cuillère à soupe de graines d'anis vert.
  • Retirez du feu dès que l'eau commence à bouillir et laissez infuser 10 minutes puis filtrez.

Vous pouvez boire cette infusion tout au long de la journée pour accompagner votre détox.

Pensez à en boire une tasse avant vos repas pour aider à la digestion.

Quels sont les différents compléments à disposition ?

Le complément que vous trouverez le plus souvent se présente sous forme d'extrait liquide en ampoules (souvent couplé avec du radis noir).

Si cette forme ne vous convient pas (le goût n'est pas très agréable, c'est le moins que l'on puisse dire...), vous pouvez toujours vous rabattre sur les gélules d'extraits secs.

Elles sont généralement dosées entre 400 et 600 mg par gélule et la posologie est de trois gélules par jour pour bien nettoyer le foie.

Vous avez également la possibilité de vous tourner vers la teinture mère d'artichaut, à prendre trois fois par jour, à hauteur de 20 à 30 gouttes diluées dans une boisson.

Le goût n'est pas vraiment fameux non plus, je vous l'accorde, mais ce procédé présente l'avantage d'extraire davantage de substances actives que les ampoules ou les extraits secs.

En ce sens, ma préférence va à la suspension intégrale de plante fraîche (SIPF).

Ce procédé est protégé par un brevet européen et il permet de conserver l’intégralité des principes actifs de la plante fraîche (le totum).

Les techniques de stabilisation, de séchage, de filtration, ou de conservation utilisées pour les autres formes galéniques sont proscrites.

Attention cependant, l’artichaut est contre-indiqué en cas de calculs de la vésicule biliaire, d’allergies aux astéracées et d'allaitement.


Brasil Maria 16 mai, 2023
Partager ce poste
Archiver
Products
Le plasma de Quinton, un remède "miracle" ?