Microbiote et allergies : quels sont les liens ?

Dans les pays industrialisés, les allergies deviennent un fléau. Qu’elles soient alimentaires, respiratoires, cutanées, saisonnières ou non, les allergies concernent jusqu’à 30% des Français ! Nous savons aujourd’hui qu’une bonne santé dépend de la qualité et de la diversité du microbiote intestinal. Les chercheurs se sont alors penchés sur l’étude du lien entre flore intestinale et allergies.

Allergie : rappel

Une allergie est une hyper-réaction du système immunitaire face à un ou plusieurs allergènes. Les manifestations physiques se présentent sous la forme de démangeaisons, d’inflammation locale ou généralisée, d’irritation, de malaise jusqu’à la suffocation. 

L’allergie se déclenche quand la personne possède des prédispositions génétiques et qu’elle est en contact direct ou indirect avec l’allergène

Ensuite, le processus allergique se déroule en 2 phases :

  • Sensibilisation : il s’agit du premier contact avec la substance allergène. Le corps active les lymphocytes Th2 (globules blancs) qui vont à leur tour activer les lymphocytes B. Ces derniers vont alors libérer des anticorps IgE (immunoglobuline E) qui vont s’accrocher sur les mastocytes ( cellules immunitaires) au niveau de la peau et des muqueuses. 
  • Déclenchement : le système immunitaire rencontre pour la seconde fois l’allergène ce qui active la libération d’histamine et autres molécules inflammatoires par les mastocytes. C’est la réaction allergique. 

Le microbiote comme régulateur du système immunitaire

L’une des principales fonction de la flore intestinale est la modulation de la réponse immunitaire. Il est admis aujourd’hui que la qualité et la diversité bactérienne au niveau intestinal est gage d’une bonne santé. 

En partant de ce postulat, les chercheurs ont étudié les effets du microbiote intestinal sur l’apparition ou non de phénomènes allergiques.

Une équipe de l’INSERM a présenté dans leur communiqué du 24 septembre 2018 une étude menée chez la souris qui montre une relation entre « un système de détection des virus, la composition du microbiote intestinal et le développement d’allergies cutanées. »

« Plusieurs types de données épidémiologiques suggèrent un lien entre des changements de composition de ce microbiote intestinal (ou flore intestinale) et le développement de maladies allergiques, y compris de type eczéma, à distance de l’intestin. Mais l’explication de cette relation restait à élucider. » Source : Communiqué – Salle de Presse Inserm Décryptage du lien entre microbiote intestinal et allergie cutanée

Des prébiotiques pour guérir des allergies ?

Selon l’INSERM, les études visant à modifier le microbiote intestinal en utilisant des probiotiques n’ont pas permis de lutter contre la progression des allergies… 

Cependant, ils ont eu l’idée d’ utiliser des prébiotiques pour favoriser la croissances des « bonnes » bactéries.

« L’objectif est de modifier la flore intestinale plus subtilement que par l’introduction de telle ou telle souche, et cela de façon très précoce. L’idéal est d’intervenir avant la naissance et pendant les premiers mois de la vie pour réussir à prévenir le risque d’allergies survenant généralement lors des toutes premières années. »

Les chercheurs ont alors administré quotidiennement un complément en sucres (galacto-oligosaccharides et inuline) à des souris en gestation puis pendant la phase d’allaitement. Trois semaines après le sevrage, les souriceaux ont été exposés

à des protéines de blé allergisantes. Il en ressort que les souriceaux nés de mères complémentées en prébiotiques réagissaient moins que les autres aux allergènes.

Probiotiques ou prébiotiques ?

En tant que naturopathe, mon expérience professionnelle m’a montré que la flore intestinale chez les personnes allergiques est grandement pertubée par une hygiène de vie inadaptée, une inflammation intestinale chronique et la prise de traitements. 

Après avoir calmé l’inflammation des muqueuses, une cure de probiotiques permettra de réensemencer et de diversifier les bactéries intestinales. Ensuite, il est important de nourrir cette flore microbienne. Les prébiotiques sont leur principale nourriture. On les trouve principalement dans les fibres et les aliments lacto-fermentés, d’où l’importance de prendre soin de votre alimentation. 

Pour conclure

Le microbiote intestinal est responsable de la réactivité du système immunitaire. S’il est déséquilibré, les réponses ne seront pas efficaces. Afin de prendre soin de votre flore, l’alimentation doit être revue et adaptée ainsi que l’ensemble de votre hygiène de vie. Une supplémentation en probiotiques peut être envisagée mais elle ne sera profitable que si elle est nourrie quotidiennement par des prébiotiques. 

Alexia Bernard
27 avril, 2020
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.