• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  

Les concombres et cornichons s'invitent dans votre jardin

Et si vous tentiez de faire pousser des concombres et des cornichons dans votre potager ? Saviez-vous que les cornichons sont réalisés à partir des concombres récoltés petits ? Aujourd'hui, des variétés ont été sélectionnées spécialement pour créer le cornichon tel qu'on le connaît. Du semis à la culture, découvrez toutes les astuces pour faire pousser des concombres et des cornichons dans votre jardin (ou sur votre balcon).


Le concombre, son histoire

Le concombre est une plante venant d'Inde dans les vallées de l’Himalaya. Avant d'arriver dans nos contrées il y a 2000 ans, il fut tout d'abord domestiqué en Chine, au Proche-Orient puis en Égypte antique. 

Le concombre, Cucumis sativus de son nom botanique, est un légume-fruit annuel de la famille des Cucurbitacées (comme la courge, la courgette, le melon, la pastèque etc...). Comme énoncé en introduction, les cornichons sont en fait des concombres dont on a sélectionné les variétés pour produire de petits fruits.


Le concombre, un des légumes phares de l’été 

Le concombre est l'un des légumes les plus vendus en été grâce à son effet désaltérant et sa pauvre teneur en calories. 

Le cornichon, quant à lui, demande à être préparé, confit et accompagné de petits oignons, de poivre, de vinaigre et d'aromates.


Le concombre et le cornichon au jardin

Les concombres et cornichons poussent dans les sols légers, meubles, frais et riches en humus. Ils apprécient particulièrement les expositions ensoleillées et les températures comprises entre 18 et 22°C. Ce sont des légumes qui demandent à être arrosés régulièrement.  Cependant, ils sont sensibles à certaines maladies comme l’oïdium, le mildiou et la nuile rouge.

Semer des concombres et des cornichons

Le semis se fait dès le mois d’avril, en godet et au chaud (sous serre, abri chauffé, derrière une vitre), ou directement en pleine terre, en mai. Les plants sont installés au jardin après la mi-mai quand le risque de gelée est écarté. Ce sont des légumes qui aiment les sols riches en matières organiques, meubles et profonds. Il est conseillé d'effectuer un apport en compost de l’ordre de 3 à 4 kg par m2.

Préparer les plants :

  1. Remplir des godets d’un terreau spécial semis ou d'un mélange terre/compost.

  2. Disposer deux graines par pot (à plat) en les enfonçant à une profondeur d’environ 1 cm et recouvrir de terreau.

  3. Arroser avec précaution ou avec un spray.

  4.  Mettre au chaud et à la lumière (sur le rebord d’une fenêtre), à une température d’environ 20 °C (la plage de germination du concombre est comprise entre 16 et 35°C) et maintenir le substrat humide mais non détrempé jusqu’à la levée, qui prend généralement entre 7 à 10 jours.

  5.  Lorsque les deux vraies premières feuilles (les cotylédons ne comptent pas) sont bien sorties, éclaircir en gardant le plus beau des deux plants ou séparer les deux plants et les rempoter dans des godets séparés.


Planter les concombres et les cornichons

La plantation des concombres et cornichons se fait à partir du mois de mai, dès que les risques de gelée est écarté. 

Préparer des bandes de cultures en ajoutant du compost ou du fumier, environ 3kg/m²

Les distances de plantation sont de 1 m entre les rangs pour les deux légumes. 

       1.  Sur le rang les distances sont de :

  • 1 m si la culture se fait à plat.

  • 40 cm pour les cornichons si la culture est palissée.

  • 60 cm pour les concombres si la culture est palissée.

      2.  Creuser un trou.

     3.  Placer la motte et la recouvrir de terre.

     4.  Tasser, arroser et pailler pour maintenir la terre humide.

Tuteurer les concombres et les cornichons

Les concombres et cornichons peuvent se cultiver sur le sol mais aussi balisés afin de gagner de la place et de faciliter les futures récoltes.

Association de culture

  • Les laitues se plaisent sous les concombres ainsi que l’oignon, le maïs doux et les haricots.

  • Il faut en revanche éviter de le placer à proximité des autres cucurbitacées et des pommes de terre.

  • L’association avec la tomate donne des résultats controversés.


Récolter et conserver les concombres et les cornichons 

Au bout de 3 mois environ après le semis, les fruits se récoltent au fur et à mesure de vos besoins, sachant qu'une récolte régulière permet une nouvelle fructification. 

En cas de récolte abondante, pensez à la lacto-fermentation !

Alexia Bernard
12 avril, 2021
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.