• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Le komboucha, une boisson vivante

Désaltérant, rafraîchissant, peu commun, le kombucha est une boisson qui a la particularité d’être vivante et de posséder de nombreuses vertus. En attendant de vous délecter cet été d’un verre de kombucha seul ou entre amis, découvrez dans cet article ses bienfaits pour votre santé.

Procédé de fabrication du Komboucha

Consommé depuis plus de 2000 ans en Asie, le komboucha (orthographié également kombucha) est du thé noir ou vert sucré puis fermenté à partir d’une « mère », une colonie de levures et bactéries se nourrissant du sucre qui, en se dégradant, se transforme en lactobacilles et en enzymes.

Une fois prête, la boisson est pétillante et très légèrement alcoolisée.

Il est tout à fait possible d’en faire chez soi. Pour cela, de nombreux sites et ouvrages vous exposent le procédé dont la base est : du thé vert ou noir, du sucre en proportion bien définie, une « mère » (dans l’idéal) et de la patience ! Cependant, notez que la stérilisation du bocal doit être rigoureuse au risque de rater la fermentation…

Sinon, si l’aventure du fait-maison ne vous intéresse pas, vous pouvez en trouver « prêt-à-boire » dans les rayons frais des magasins bio.

Komboucha : prébiotique naturel

La flore intestinale communément appelée microbiote est un ensemble de micro-organisme vivant en symbiose dans la lumière intestinale. Altérée par une hygiène de vie inadaptée, une alimentation pauvre en fibre, riche en sucre, la prise de médicaments et notamment d’antibiotiques, cette vie microbienne est régulièrement mise à mal.  En découle alors des maladies fongiques, inflammatoires, auto-immunes, psychologiques voire même psychiatriques.

Afin de rétablir l’équilibre, il est souvent recommandé de faire une cure de probiotiques pour réensemencer une flore intestinale de qualité. Or, il faut ensuite la nourrir avec les aliments adéquat pour qu’elle puisse survivre et proliférer. Il s’agit alors de se tourner vers les prébiotiques que l’on retrouve en grande quantité dans les aliments et boissons lacto-fermentés (« lacto » pour l’acide lactique issu de la dégradation du sucre, rien à voir avec le lait !) : choucroute, carottes lacto-fermentées, elben, kéfir de lait, de fruit, …  et kombucha !

Kombucha et système immunitaire

Une grande partie du système immunitaire se forme dans les intestins grâce au microbiote. Si celui-ci est correctement alimenté, notamment grâce au kombucha, sa réponse face aux agressions et aux allergies est optimale.

Kombucha et digestion

L’acide gluconique présent dans cette boisson a des vertus protectrices hépatiques. Par ailleurs, les enzymes et lactobacilles du kombucha aident également à la digestion, facilitent l’assimilation des nutriments et régulent le transit.

Kombucha et antioxydants

Les polyphénols du thé se retrouvent dans le kombucha. Il possède donc des vertus antioxydantes intéressantes pour pallier aux effets des radicaux libres (acidification, vieillissement prématuré des cellules etc…). Cependant, ces propos sont à moduler car le kombucha est très acide. Son ph est dans les alentours de 3. Il ne sera donc pas recommandé pour les personnes souffrantes d’acidose.

Attention aux terrains sujets aux affections fongiques (dont la candidose).

Le komboucha étant fabriqué à partir de bactéries mais aussi de levures, ces dernières risquent alimenter les champignons pathogènes. Il est donc déconseillé de boire du kombucha lorsque une candidose est avérée ou suspectée au risque de se sentir ballonné, d’avoir l’impression de mal digérer, d’augmenter les symptômes de la candidose voire également de souffrir de spasmes intestinaux.  

Quand et comment prendre le komboucha ?

Comme nous venons de le détailler, le kombucha est une boisson vivante. Une fois ouverte, la bouteille doit être consommée rapidement et conservée au frais.

Pour un usage préventif et dans le cadre d’une hygiène de vie équilibrée, un grand verre par jour entre les repas est suffisant.

Occasionnellement, le komboucha peut convenir comme boisson de fête pour remplacer les sodas.

Attention à ne pas secouer la bouteille au risque de se retrouver avec des dépôts de « mère » dans le verre!

Très peu d’ouvrages scientifiques abordent les bienfaits du kombucha sur l’être humain, il s’agit pour la plupart de publications d’études portant sur les souris. Les bienfaits généralement rapportés proviennent de constatations empiriques. On ne peut donc affirmer le kombucha est un remède miracle. Cependant, pour les personnes qui le tolère, il peut se révéler être un bon allié santé dans le cadre d’une hygiène de vie saine et équilibrée.

Alexia Bernard
18 juin, 2019
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.