• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Comment soulager naturellement la migraine

Vous souffrez régulièrement de migraine ? La crise migraineuse est provoquée par un double phénomène d’inflammation et de dilatation des vaisseaux sanguins de la tête ainsi que d’une problématique neurologique. Malgré que le mécanisme de la migraine ne soit pas encore bien connu, la science commence à en percer les mystères. Découvrez dans les prochaines lignes différentes pistes naturopathiques pour prévenir l’apparition de migraines et pour les soulager… 

La migraine : d’où vient-elle ? 

La migraine est ce que l’on appelle une céphalée, autrement dit un mal de tête. Elle apparaît suite à un élément déclencheur comme un stress, une émotions trop forte, une alimentation inadaptée. 

En médecine allopathique, la première des pistes à explorer est la qualité des vaisseaux sanguins afin de calmer leur inflammation.

Parallèlement, un contrôle de la vue sera proposé. En effet, une vue légèrement déficiente peut provoquer des migraines. Une visite chez un ophtalmologue s’impose afin de faire le point et de définir si vous avez de besoin de lunettes ou non.

Par ailleurs, beaucoup de femmes ont des migraines à l’approche de leurs règles. Il s’agit alors l’un des signes d’un syndrome pré-menstruel. Dans ce cas, c’est la variation hormonale qui est en cause. 

Et parfois, suite à un repas trop gras, trop copieux ou trop arrosé, des migraines peuvent apparaître. La digestion est perturbée provoquant des douleurs spécifiques à la tête

La migraine vue par la naturopathie

Le point commun entre ces 3 exemples est le foie.  Il est responsable de nombreuses fonctions métaboliques dont la digestion et l’épuration du sang.  Ainsi, quand le foie est surchargé par une alimentation inadaptée ou une prise de médicaments a long terme dont la pilule contraceptive, il finit par se fatiguer. 

Dans le cas du syndrome pré-menstruel, le foie ne filtre plus les hormones en trop dans le sang. Il y a un engorgement. 

Dans le cas d’une d’une digestion difficile, le foie ne peut plus suivre la cadence pour gérer la dégradation du bol alimentaire.

Quels sont les signes d’un foie fatigué ?

  • nausées
  • digestion paresseuse
  • vue brouillée
  • fatigue
  • insomnies
  • sensibilité émotionnelle
  • céphalées
  • langue chargée le matin 
  • halitose 
  • problèmes cutanés

Quelles solutions naturelles mettre en place ?

  • Alimentation : revoir votre régime alimentaire est la base. 
    • Consommez en priorité des fruits et des légumes bio ou du jardin et de saison crus ou peu cuits.
    • Privilégiez les produits complets ou semi-complets
    • Pensez aux graines non grillées et non salées (tournesol, courge, sésame, lin…) et aux oléagineux (noix, noisette, amande, noix du Brésil…)
    • Limitez la viande rouge, les plats en sauces, industriels, les produits raffinés (farines, sucres), les excitants (thé, café, tabac, l’alcool)
  • Correctement vous hydrater : boire au moins 1,5l d’eau par jour. Une déshydratation peut causer des maux de têtes ! Dans votre gourde, vous pouvez :
    • Aromatiser votre eau avec le jus d’1/2 citron et d’une branche fraîche de romarin. 
    • Ajouter de l’extrait de pépin de pamplemousse (quantité à définir avec votre naturopathe en fonction de votre anamnèse. Par principe de précaution, déconseillé en cas de traitement anti-hypertenseur)
    • Consommer des infusions dépuratives : romarin, citron, pissenlit, boldo, radis noir…
  • Pratiquer le jeûne ou la monodiète : le foie étant fatigué, il faut le reposer. Une légère détox peut être envisagée si vous avez suffisamment de force vitale. Sinon, sur quelques jours ou sur plusieurs repas, vous pouvez vous tourner vers la monodiète ou le jeûne liquide. 
    • Monodiète de pomme : cuites, crus ou en jus maison, les pommes améliore la digestion si vous les supportez. Vous pouvez ajouter de la cannelle, du gomasio. Mais pas de sucre ni de miel ni de beurre !!
    • Monodiète de raisin en saison : régénère toutes les cellules de l’organisme
    • Jeûne liquide : ne rien consommer de solide. Uniquement boire de l’eau, des jus de fruits ou de légumes frais faits, des bouillons … Sur 1 ou plusieurs repas voire sur plusieurs jours. 
  • Phytothérapie : une alliance de grande camomille, de saule blanc et de nard indien contribue à soulager la fréquence et l’intensité des maux de tête. Le complément alimentaire naturel Phytomig regroupe des principes actifs aux vertus anti-inflammatoires efficaces pour prévenir les crises de migraines. A consommer dans le cadre d’une hygiène de vie et d’un régime alimentaire sains et équilibrés.

Soulager les migraines naturellement : pour conclure

Les conseils naturels présentés ne sont efficaces que s’ils sont appliqués en synergie. Pour des résultats garantis, il est nécéssaire de consulter un naturopathe qui vous proposera un protocole adapté à votre situation et à vos traitements le cas échéant. 

Alexia Bernard
14 avril, 2020
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.