Connaissez-vous les dangers de la crème solaire ?

Les crèmes solaires standards permettent de protéger la peau des UV. Cependant, les ingrédients qui les composent sont nocifs autant pour la santé que pour l'environnement. Comment s'y retrouver ? Les crèmes solaires sont-elles vraiment dangereuses ? Existe-t-il des alternatives ? Peut-être vous posez-vous ces questions ? Si tel est le cas, vous trouverez dans les prochaines des réponses qui pourront vous aider à faire votre opinion. 

Les crèmes solaires à base de filtres chimiques et minéraux

La crème solaire est composée de filtres chimiques ou minéraux. Les filtres chimiques absorbent les UV tandis que les filtres minéraux réfléchissent les UV.

Les filtres minéraux sont produits à partir de poudre fine de dioxyde de titane et de dioxyde de zinc qui sont considérés comme des nanoparticules. Celles-ci sont si petites qu'elles sont susceptibles de pénétrer les cellules et d'entraîner des dommages au niveau de l'ADN. Cependant, il semblerait que les nanoparticules ne passent pas la barrière cutanée. En revanche, il faut savoir que la peau des bébés et des jeunes enfants est plus fine tout comme la peau ayant reçu un coup de soleil ou irritée.

Les filtres chimiques peuvent déclencher des allergies de type eczéma de contact, eczéma photoaggravé ou encore des allergies croisées entre le kétoprofène et l'octocrylène (les personnes sensibles au kétoprofène peuvent également être sensibles à l'octocrylène).

Zoom sur l'octocrylène dans les crèmes solaires

L'octocrylène est une substance résistante à l'eau et photostable présente dans la plupart des crèmes solaires non écologiques. Il est déconseillé d'en appliquer sur la peau des enfants car elle est fortement allergène mais pas uniquement ! Sa structure chimique rappelle celle des hormones sexuelles. Les solutions naturelles offrent des alternatives pour prendre soin de soi.

Cette molécule est donc considérée comme un perturbateur endocrinien pouvant interférer avec les vraies hormones sexuelles notamment oestrogen-like. Selon l'état et l'âge de la peau, les perturbateurs endocriniens passent la barrière cutanée et se retrouvent dans la circulation sanguine. Voici la liste des ingrédients à éviter pour leur effets hormon-like.

  • Octocrylène
  • Oxybenzone
  • Homosalate
  • Benzophenone, oxybenzone
  • Ethylhexyl methoxycinnamate
  • 4-Methylbenzylidene Camphor (4-MBC)
  • Ethylhexyl Dimethyl PABA
  • Cyclohexasiloxane
  • Cyclopentasiloxane
  • BHT.

Quel impact sur  l'environnement ?

Les filtres chimiques et minéraux des crèmes solaires finissent par être déversés dans les océans, les mers, les rivières et les lacs. Ces filtres sont néfastes pour la faune et la flore aquatique et tout particulièrement pour les coraux. Certaines régions ont même interdit l'octocrylène dans les crèmes solaires. C'est ainsi que les Îles Vierges américaines, la république des îles Marshall tentent de protéger leur écosystème marin déjà fragilisé. 

Quelles crèmes solaires choisir ?

Pour qu'elle soit efficace, la crème solaire doit avoir un filtre protecteur anti UV. Entre filtre chimique et filtre minéral, que choisir ? Le moins nocif est le filtre minéral car bien que les nanoparticules le composant puissent interagir avec les cellules, il y a peu de chance qu'elle pénètre la barrière de la peau. De plus, les filtres minéraux produisent bien moins de dégâts sur la flore et la faune marine. En revanche, les crèmes solaires à filtre minéral souffrent d'une mauvaise image. En effet, son application est peu pratique, elle est difficile à étaler et laisse des traces blanches.

Les crèmes solaires, le dernier maillon de la chaîne de protection

Pour se protéger du soleil, l'application de crème solaire est l'ultime option après :

  • Porter des vêtements couvrant et un chapeau/casquette.
  • Se mettre à l'ombre.
  • Ne pas s'exposer entre 11 heures et 16 heures en été.

La crème solaire protège contre les UV, cela est indéniable. Seulement, il ne faut pas perdre de vue qu'elle ne présente un réel intérêt et efficacité que si elle est accompagnée des recommandations précitées. Enfin, son efficacité diminue avec le temps, les allers-retours dans l'eau, le frottement avec le sable etc... Les marques recommandent de renouveler l'application toutes les 2 heures et de ne pas réutiliser une même crème l'année sur l'autre car celle-ci sera moins efficace et pourra créer des réactions allergiques !

Les crèmes solaires empêchent-elle la synthétisation de la vitamine D ?

La vitamine D est synthétisée grâce aux UV. Cela semblerait logique que le fait de porter une protection anti-UV empêcherait la bonne synthétisation de cette vitamine… Et bien il semblerait qu'une toute petite quantité d'UV suffirait à avoir son quota journalier de vitamine D. Ainsi, exposer les mains et le visage 30 minutes par jour serait suffisant !

Par:
Alexia Bernard

Publié le:
1 septembre, 2022

Dernière modification:
1 septembre, 2022
Partager ce poste
Archiver
Products
Comment apaiser les effets de la ménopause avec les huiles essentielles ?