• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Trouble de l’attention : le sucre coupable ?

Les troubles de l’attention (ou TDAH) avec ou sans hyperactivité touchent 3 à 5% des enfants. La cause exacte de ces troubles est encore inconnue mais nous savons que le facteur génétique et l’environnement jouent un rôle.

De nombreux thérapeutes se sont penchés sur ce phénomène de plus en plus fréquent et, bien qu’il n’y ait pas de preuve scientifique, certains pensent que la consommation de sucre joue un rôle dans les troubles de l’attention.  

Traitements contre les troubles de l’attention

Les enfants souffrant de troubles de l’attention ont en général un traitement pharmaceutique qui présente de nombreux effets secondaires comme la perte d’appétit, la perte de poids, le ralentissement de la croissance, des douleurs abdominales, des troubles du sommeil, des maux de tête et une pression artérielle trop élevée. 

En plus de leur traitement, il leur est conseillé de suivre une thérapie comportementale et physique, ce qui prend énormément de temps. 

Approche de la naturopathie : le sucre, un véritable poison

Des naturopathes se sont penchés sur la question et ont fait le constat suivant.

L’alimentation moderne regorge de produits sucrés, comme les sodas, biscuits, bonbons, céréales, jus de fruits, … Tout cela représente des tentations énormes pour les enfants. Mais attention car derrière ces douceurs qui plaisent au palais, se cachent un grand danger. La consommation de produits sucrés a tendance à remplacer des aliments plus nutritifs et le manque de micro nutriments essentiels peu perturber le bon fonctionnement du cerveau. De plus, les symptômes des troubles de l’attention sont amplifiés suite à l’ingestion de sucre. 

Une autre incidence du sucre sur notre organisme, est que celui-ci stimule la production de dopamine, hormone du bien-être, ce qui le rend totalement addictif et adoré par les enfants. Quand on arrête d’en consommer, un état de manque s’installe, provoquant agressivité, hyper nervosité et agitation. Une « dose » reprise et c’est le retour au calme. 

Le sucre joue également un rôle dans les déficiences scolaires car la consommation de glucides impacte le fonctionnement du cerveau. Quand ils sont trop souvent ingérés, l’enfant subit des pics d’insulines trop fréquents et cela a pour conséquence des sautes d’humeur, de la fatigue, des migraines, des troubles du sommeil et une grande difficulté à gérer les émotions. Tout cela a un impact sur l’attention en classe. 

Bien qu’il n’y ait pas de preuve scientifique d’un lien entre le sucre et l’hyperactivité des enfants, force est de constater, via l’observation, que celui-ci joue un rôle sur l’attention, la concentration, l’agitation et la fatigue. Alors pourquoi ne pas tester un régime pauvre en sucre chez les enfants souffrant de TDAH et voir si cela peut les aider ? 

Le rôle de l’alimentation sur la concentration

L’université de Yale a réalisé une étude qui démontre que le taux d’adrénaline chez les sujets ayant ingéré du sucre raffiné est dix fois supérieur au taux normal.

Cela engendre de l’irritabilité, de l’agitation, de l’anxiété et un manque de concentration.

De plus, la consommation de sucre raffiné engendre, comme vous le savez des hypoglycémies réactionnelles et les désagréments qui les accompagnent. Mais comment diminuer le sucre ingéré par nos enfants et surtout, que leur donner à manger afin de leur permettre d’augmenter leur concentration et de stimuler leur mémoire ?

Comment vos enfants peuvent-ils consommer moins de sucre ?

Tout d’abord, il faut les désaccoutumer du sucre et pour cela, il vous faudra l’identifier dans les aliments et remplacer ceux qui en contiennent de trop par d’autres, moins riches en sucre.

Privilégiez les aliments naturels, entiers, biologiques et de saison. Proposez à votre enfant des protéines à chaque repas ainsi que des légumes, des fruits, des bons gras et des céréales complètes, en résumé, ce qui possède un index glycémique bas.

Pour que son alimentation soit saine et équilibrée, privilégiez toujours le fait maison. Gardez en tête qu’il vaut mieux limiter que supprimer car les enfants n’ont de cesse que d’aller vers ce qui est interdit !

Attention cependant que le sucre n’est pas le seul responsable des troubles de l’attention.

  • Outre celui-ci, de nombreux produits industriels contiennent des colorants et des conservateurs et il a été démontré que ceux-ci jouent également un rôle dans les troubles de l’attention. De plus, ces produits industriels prennent la place d’autres aliments plus nutritifs et meilleurs pour la santé. 
  • Le gluten, les œufs et le lait sont des aliments fort allergisants et chez les personnes intolérances ou allergiques, leur consommation entraine la production d’anticorps IgG, ce qui perturbe le fonctionnement des neuromédiateurs chimiques, comme la dopamine. Or cette dernière a pour rôle de stimuler les fonctions cérébrales de l’attention et du contrôle du mouvement.  
  • Un manque de fer peut également accentuer les symptômes des troubles de l’attention en perturbant la synthèse de la dopamine. Pour éviter cela, il est important de consommer régulièrement des légumineuses ou de la viande rouge. 

En conclusion, il n’y a pas de lien spécifique démontré scientifiquement entre la consommation de sucre et les troubles de l’attention mais dans la pratique, force est de constater que le sucre raffiné a un impact sur l’attention, la concentration et le niveau d’énergie des enfants.

La naturopathie quant à elle fait le lien entre le TDAH et le débalancement du taux de sucre. Dans tous les cas, limiter la quantité de sucre consommé par nos enfants ne peux avoir que des répercussions positives sur ceux-ci. 

Sarah Garny
16 octobre, 2019
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.