• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  

Phytothérapie : l'ashwagandha, une plante adaptogène venue d'Inde

L'ashwagandha est une plante utilisée en Ayurvéda depuis des millénaires. Cette plante-médecine tradtionnelle venue d'Inde est recommandée pour combattre les états de fatigue et de stress chroniques afin d'améliorer la vitalité générale naturellement. Zoom sur les vertus de cette plante qui fait fureur dans les cabinets de naturopathie.

Présentation de l'ashwagandha

L'ashwagandha signifie « fort comme un cheval » en sanskrit... Le ton est donné ! Withania somnifera de son nom botanique est un petit arbustre à fleurs jaunes qui poussent principalement en Inde et en Afrique du Nord. 

En phytothérapie, ce sont les racines véritables concentrées de principes actifs et parfois les feuilles qui sont utilisées dans les préparations médicinales. L'ashwagandha est également appelée le ginseng indien.

L'ashwagandha, un remède naturel qui régule le stress

Lors d'un stress chronique, les glandes surrénales s'épuisent à sécréter du cortisol. L'organisme ne répond plus de rien , la vitalité s'effondre ainsi que toutes les fonctions organiques. C'est l'épuisement général. Le repos ne suffit plus, il faut agir à la cause et soutenir l'organisme dans sa résilience. 

L'ashwagandha est de ces plantes qui soutiennent l'organisme en abaissant le taux de cortisol en phase de stress. Ainsi, toutes les personnes souffrant d'angoisse, de problèmes d'endormissement, de troubles de l'attention ou de la concentration, qui se sentent épuisées, vidées, au bout du rouleau physiquement et émotionnellement, retrouveront force et vitalité avec ce remède naturel (en plus de mesures d'hygiène appropriées et un travail psychologique)

L'ashwagandha, une plante adaptogène

Il existe dans les pharmacopées traditionnelles du monde entier des plantes dites adaptogènes. Ces plantes particulières possèdent des propriétés régulatrices qui permettent à l'organisme de retrouver son équilibre interne (homéostasie). 

De ce fait, elle calmera les anxieux et stimulera les épuisés. L'ashwagandha est réputée pour être une efficace régulatrice du système nerveux, immunitaire, cardio-vasculaire, hormonal et reproducteur. 

L'ashwagandha chez les convalescents

Les personnes en convalescence recouvrent vitalité après une cure d'ashwagandha. Ses effets antioxydants luttent contre les méfaits des radicaux libres et du vieillissement prématuré qu'ils induisent.

L'ashwagandha est également immunostimulante en augmentant la production de globule blanc. Elle sera donc intéressante pour les personnes souffrant d'infections à répétition.

Enfin, elle est aussi reconnue pour être anti-inflammatoire

Quand l'ashwagandha intéresse les chercheurs

L'ashwagandha et diabète

Une étude (1) a démontré in vitro que l'ashwagandha pouvait stimuler la production d'insuline tout en améliorant la sensibilité des cellules musculaires à celle-ci. De plus, une autre étude (2) a mis en évidence sur un petit groupe de personnes atteintes de diabète de type 2  une diminution de la glycémie à jeun aussi efficace que certains médicaments habituellement prescrits après 30 jours de supplémentation en poudre d'ashwagandha.

L'ashwagandha et hypothyroïdie

Selon une étude (3), l'ashwaghanda ferait monter les taux de T3 et T4 chez la souris mâle et uniquement les T4 chez la souris femelle. Bien qu'il n'y ait pas encore eu d'essai chez l'humain, ces résultats restent tout de même encourageants. 

Comment prendre l'ashwagandha

L'ashwagandha se présente le plus couramment sous forme de racine séchée et réduite en poudre à ajouter directement dans des boissons ou des smoothies ou bien directement conditionnée en gélule.

La posologie dépend de votre problématique et des recommandations du fabricant.

A prendre le matin pour un effet tonifiant et le soir pour apaiser. 

Comment potentialiser les bienfaits de l'Ashwagandha

L'ashwagandha prise seule ne suffit pas. En naturopathie, on cherche la cause des troubles afin d'agir prioritairement sur celle-ci. Consommer des compléments alimentaires d'ashwagandha sans revoir votre hygiène de vie limitera grandement son champ d'action et son efficacité

Ainsi, il est recommandé de : 

  • manger « vivant » à savoir cru ou peu cuit si votre estomac et vos intestins le tolèrent, beaucoup de fruits et de légumes, graines germées, algues, peu de viande...

  • s'aérer tous les jours, prendre le soleil, se promener au grand air

  • s'hydrater principalement en dehors des repas

  • pratiquer une activité physique douce telle que le yoga, la gym douce, la danse, le pilate, la marche, le tai-chi, le gi-qong...

  • avoir des temps de repos quotidien : sommeil suffisant et réparateur, courte sieste, couper les écrans, faire une digital détox, lire, méditer, contempler, observer la nature etc...

Contre-Indications

Il est déconseillé de consommer l'ashwagandha en continu pendant plus de 3 mois . Il est conseillé dans ce cas de faire des cures de 1 à 3 mois puis de laisser l'organisme au repos avant de recommencer une cure. Au-delà de 3 mois consécutifs, il a été rapporté des cas d'augmentation du taux des hormones thyroïdiennes. 

Par manque de littérature scientifique au sujet des femmes enceintes et allaitantes ainsi que des enfants, il serait précautionneux de ne pas en consommer à ces périodes particulières de la vie.

Sources:

(1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25796090

(2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11116534

(3) Panda S, Kar A. Changes in thyroid hormone concentrations after administration of ashwagandha root extract to adult male mice. J Pharm Pharmacol. 1998 Sep;50(9):1065-8. // Panda S, Kar A. Withania somnifera and Bauhinia purpurea in the regulation of circulating thyroid hormone concentrations in female mice. J Ethnopharmacol. 1999 Nov 1;67(2):233-9

Alexia Bernard
30 mars, 2021
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.