• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  

Le Ginkgo, l'arbre multimillénaire aux nombreuses vertus

L'Arbre aux quarante écus, d'un resplendissant jaune or à l'automne... Utilisé depuis des millénaires en médecine traditionnelle chinoise, le ginkgo mérite que l'on s'attarde sur lui, ne serait-ce que pour l'admirer au fil des saisons. Il a su développer une résistance à toute épreuve, a survécu à de nombreux cataclysmes, aux infections, champignons et à la pollution... Découvrez les bienfaits du Ginkgo, l'arbre multimillénaire aux feuilles éventail.  


Un peu de botanique

Le ginkgo est un arbre qui est apparu sur Terre il y a 150 millions d'années. Il était traditionnellement planté près des temples bouddhistes. 

Le gingko, ginkgo biloba de son nom botanique, est un arbre originaire de Chine pouvant atteindre les 40 m de hauteur. Il est de la famille des ginkgoacées. Biloba signifie deux lobes à l'image de la forme si particulière de ses feuilles « éventails ». Le ginkgo est une espèce dioïque, c'est-à-dire qu'il  existe des arbres mâles et femelles. Il résiste à la pollution, c'est la raison pour laquelle on le retrouve souvent dans les villes et les parcs urbains. Cependant, ce sont les pieds mâles qui sont plantés, les femelles produisant des ovules qui salissent les trottoirs en tombant. 

Principaux composants chimiques des feuilles de Ginkgo

  • Sesquiterpènes : bilobalide

  • Lactones diterpéniques : ginkgolides

  • Flavonoïdes : flavonols, biflavonols, flavanol

  • Proanthocyanidols

  • Hydrocarbures et alcools aliphatiques à longues chaînes

  • Aldéhydes et cétones

  • Acides phénols

  • Phénols

  • Stérols

  • Polysaccharides

  • Lectines


Usage traditionnel du ginkgo 

Dans la tradition extrême orientale, le ginkgo est réputé pour ses nombreux usages thérapeutiques. Il était déjà mentionné dans la médecine traditionnelle chinoise 2700 ans avant J.-C. ! On utilisait alors les feuilles et les graines pour leur vertus stimulantes au niveau de la circulation sanguine. De nos jours, il est toujours recommandé notamment ses amandes pour soulager la toux, les bronchites et autres troubles respiratoires. 

C'est en 1932 que les «flavonoïdes » furent découvertes dans le jaune des feuilles de ginkgo par le chimiste Japonais S. Furukawa. Il a fallu attendre 1972 pour que le ginkgo soit utilisé en France. Aujourd'hui, il est très présent et cultivé dans le sud-ouest de la France. 


Propriétés thérapeutiques du Ginkgo 

Neurologique

Le ginkgo est conseillé en cas de difficulté de concentration, de mémoire et de confusion d'origine vasculaire dégénérative chez la personne âgée. Son action sur la neurodégénérescence et la neuroprotection est reconnue par la Commission européenne et l'OMS. Il est également recommandé par la World Federation of Societies of Biological Psychiatry pour accompagner les traitements de la maladie d'Alzheimer. Ceci s'explique par son action au niveau de son:

  • effet anti-oxydant

  • effet sur le fonctionnement mitochondrial

  • effet anti-apoptotique

  • effet sur les neurotransmetteurs

  • effet sur le métabolisme des dépôts amyloïdes et de la protéine APP

  • effet sur la formation des fibrilles


Anti-inflammatoire

Il agit également comme un anti-inflammatoire naturel dans les maladies auto-immunes, les scléroses et les transplantations d'organes. Les ginkgolides évitent la formation de caillots en inhibant le processus d'agrégation plaquettaire du sang. 


Niveau circulatoire

Les flavonoïdes stimulent et fortifient la circulation sanguine notamment au niveau des tous petits vaisseaux, les capillaires et protègent également les veines. Il est donc tout recommandé pour les personnes qui souffrent d'un mauvais retour veineux dans les jambes (varices, phlébite, jambes lourdes).

La Commission européenne et l'OMS reconnaissent également les bienfaits du ginkgo dans les cas d'acouphènes d'origine vasculaire. 


Autre usage du Ginkgo

L'amande du Ginkgo est un ingrédient qui entre dans la préparation de nombreux repas asiatiques dont Thaïlandais. Grillée ou bouillie, dans les soupes ou les plats à vapeur, elle est mangée lors des fêtes et des célébrations. 


Précautions d'utilisation

Le ginkgo ne présente aucun risque aux doses recommandées. Cependant, agissant au niveau de la qualité de la circulation sanguine, il est important d'arrêter toute prise de ginkgo 3 jours avant une intervention chirurgicale. 

Par ailleurs, il peut réveiller des maux de tête en raison de son effet vasodilatateur. Ajuster la dose au besoin. 

Par mesure de précautions, ne pas prendre de Ginkgo en cas de traitement anticoagulant, d'anti-inflammatoire, de sédatif, d'anti-épyleptique, et anticonvulsivant. 

Déconseillé chez la femme enceinte, allaitante et chez les enfants. 

Alexia Bernard
23 décembre, 2020
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.