• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Les symptômes oculaires de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une infection transmise par les tiques pouvant provoquer des symptômes dans de nombreux systèmes de l’organisme, y compris les yeux. Les problèmes oculaires sont des effets secondaires peu communs de la maladie de Lyme pouvant survenir à un stade précoce ou tardif de la maladie. Ces symptômes oculaires de la maladie de Lyme prennent de nombreuses formes différentes.

Conjonctivite

conjonctivite

Une rougeur et un écoulement dus à une inflammation de la conjonctive peuvent survenir au début de la maladie de Lyme. La conjonctive ou la muqueuse du globe oculaire et de la paupière inférieure semble rosâtre, avec de minuscules vaisseaux sanguins rougis visibles. Du pus pourrait être présent. Ce type de conjonctivite n’est pas contagieux et disparaît tout seul.

Uvéite

Une inflammation de l’uvée, la partie médiane de l’œil, est appelée uvéite. L’uvée est constituée de :

  • L’iris, la partie colorée de l’œil ; 
  • Le corps ciliaire, qui produit le fluide ; 
  • La choroïde, la couche sous la rétine. 

La maladie de Lyme peut provoquer une uvéite intermédiaire, également appelée pars planite, qui affecte la région située derrière l’iris. La pars planite est souvent indolore.

Les principaux symptômes sont une augmentation des corps flottants – points noirs ou des lignes qui bougent – et une perte de vision. 

Le principal traitement utilisé pour l’uvéite est le collyre stéroïde, qui réduit l’inflammation. Le traitement peut prendre plusieurs mois, car les stéroïdes doivent être réduits lentement ou des effets de rebond se produiront. Des gouttes dilatant la pupille peuvent être utilisées pour empêcher l’iris de coller à la lentille. Ce qui peut arriver si l’iris est cicatrisé. Cela peut causer une perte de vision permanente.

Névrite optique

Le nerf optique transporte les impulsions de la rétine vers le cerveau. La névrite optique est une inflammation des fibres qui recouvrent le nerf optique. La maladie de Lyme peut provoquer une névrite optique. Les symptômes se manifestent par des douleurs oculaires, une incapacité à voir la couleur et une perte de vision. Des stéroïdes sont administrés par voie intraveineuse et sous forme de collyre pour traiter la névrite du nerf optique.

Kératite

La kératite ou l’inflammation de la cornée peut être l’un des symptômes oculaires de la maladie de LymeLa kératite peut provoquer des douleurs oculaires, une sensibilité à la lumière, des larmoiements et une vision floue. L’œil peut paraître opacifié ou couvert d’une brume blanche. La prednisone, un stéroïde, est administrée sous forme de gouttes pour les yeux ou par voie orale pendant deux à six mois dans le cas d’infections plus graves.

Vascularite rétinienne

L’inflammation des vaisseaux sanguins de la rétine, également connue sous le nom de vascularite rétinienne, peut survenir comme complication de la maladie de Lyme. Les symptômes les plus courants de la vascularite rétinienne sont une perte de vision progressive et sans douleur. Le traitement dépend de la présentation de la maladie. Mais cela comprend généralement des stéroïdes à forte dose et peut inclure une injection oculaire de stéroïdes. Le laser peut être utilisé si de nombreuses petites hémorragies surviennent dans les yeux.

Occlusion veineuse rétinienne

La maladie de Lyme est parfois associée à une occlusion de branche veineuse rétinienne (OBVR), un blocage dans les veines de la rétine. OBVR peut causer une perte de vision dans la zone où se trouve le blocage. Il n’y a pas de douleur associée à un OBVR, mais la perte de vision survient si le blocage provoque un gonflement de la macula. Le traitement se fait au laser si le blocage est loin de la macula. Ou une injection intravitréenne de stéroïdes si un gonflement se produit dans la macula.

La cause et les principaux symptômes de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme provient d’un type de bactérie (Borrelia) qui est transmise à l’homme par la piqûre d’une tique à pattes noires infectée.

Les symptômes peuvent apparaître quelques jours après l’exposition, voire des mois ou des années après le premier contact.

Les chances de contracter la maladie de Lyme dépendent du type de tique et de la durée de son attache à la peau. Généralement, la tique doit être fixée à la peau plus de 36 heures pour propager les bactéries.

Les premiers symptômes de la maladie de Lyme comprennent

  • Les maux de tête,
  • La fièvre,
  • La fatigue,
  • Les douleurs musculaires et articulaires
  • Les frissons et les ganglions lymphatiques enflés

Un nombre élevé de personnes infectées développeront une éruption cutanée de type œil de bœuf (appelée érythème migrant). Cela se produit sur le site de la morsure de tique. Cette éruption peut grossir et ne provoque habituellement ni démangeaisons ni douleur.

La maladie de Lyme et la sensibilité à la lumière

Certaines personnes présentent des symptômes persistants pouvant inclure une sensibilité à la lumière et d’autres complications liées à la vue.

Autres symptômes oculaires de la maladie de Lyme

Certains problèmes de vision, généralement associés à la maladie de Lyme chronique, peuvent survenir à n’importe quel stade de la maladie. En fait, une étude a montré que près de 40% des patients pédiatriques présentant des symptômes chroniques de la maladie de Lyme ont des symptômes oculaires.  Parmi ces problèmes liés à la vision, citons :

  • Douleur ou inflammation oculaire
  • Vision double (diplopie)
  • Vision floue ou concentration réduite
  • Infections de la rétine

La photophobie, ou sensibilité douloureuse à la lumière, est un autre symptôme que l’on ressent certainement dans les yeux. Celle-ci représente également un problème neurologique plus grave.

La sensibilité à la lumière dans la maladie de Lyme

Statistiquement, la sensibilité à la lumière peut être rare aux premiers stades de la maladie de Lyme, touchant entre 5 et 16% des patients. Cependant, l’impact total de ce symptôme douloureux peut être considérablement sous-estimé. En fait, certains chercheurs ont reconnu que jusqu’à 70% des patients atteints de la maladie de Lyme déclaraient une photophobie. 

La cause de la sensibilité à la lumière dans la maladie de Lyme n’est pas entièrement comprise. Mais elle pourrait être liée à des symptômes de méningite qui se manifestent aux stades précoces et / ou à une altération de la fonction cérébrale due à une encéphalopathie. 

En outre, de nombreux patients ont signalé qu’ils devaient supporter divers symptômes de sensibilité à la lumière allant au-delà de leur incapacité à tolérer un éclairage intense. Cela peut inclure de voir des halos, des ombres et des épisodes de vision fragmentée. Il existe également une agitation particulière autour des lampes fluorescentes. Ce qui peut entraîner des vertiges et même des sentiments d’anxiété.  

Sources :

https://www.em-consulte.com/en/article/687158
http://www.maladie-lyme-traitements.com/symptocircmes.html


Marie Dupont
14 novembre, 2019
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.