• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Les cosmétiques bio : stop aux idées reçues

Trop chers, peu efficaces, peu de choix, ringards, les cosmétiques certifiés bio font souvent l'objet de railleries et de préjugés. Décortiquons les mythes et remettons le cosmétique bio au cœur des valeurs éthiques, écologiques et avant-gardistes !

1.    « Les cosmétiques bio, c'est trop cher ! »

Ce premier point mérite d'être pulvérisé. Aujourd'hui, les marques certifiées et labellisées font l'effort de créer des gammes de cosmétiques et de soins pour la peau à un prix très attractif. La marque allemande Benecos dont nous vous proposons le vernis à ongles a été créée pour que les plus petites bourses puissent accéder à des produits naturels, éthiques et sans danger pour la santé sans se ruiner. 

Par ailleurs, la composition est savamment étudiée pour que l'on utilise un minimum de produit. Au final, les cosmétiques bio sont peut-être parfois plus chers que les marques de grande surface mais à l'utilisation, on en applique moins pour un résultat similaire sinon meilleur. 

2.     « Les produits naturels ne sont pas aussi efficaces »

Longtemps le naturel a été jugé comme étant insuffisant. A coup de renfort marketing, on nous a fait croire que les produits de synthèse étaient plus efficaces que ceux dont les ingrédients étaient bruts et naturels. Dans la course au rendement, à la modernité et ce, appuyés par la demande toujours plus pressante du consommateur, les laboratoires ont développé des molécules « indispensables » pour la tenue, la texture, la couleur, le parfum, la conservation des cosmétiques. Or, aujourd'hui la recherche a évolué et se concentre sur les principes actifs naturels qui, au final, se trouvent être tout aussi efficaces sans les effets secondaires des molécules de synthèse. 

Les cosmétiques bio sont tout aussi efficaces que leur homologue non bio sans les inconvénients.

3.    « Les shampoings bio ne lavent pas correctement les cheveux »

Si vous êtes habitués aux shampoings du commerce, la fibre de vos cheveux risque être enduite de silicone qui fait office de gainage et donne de la brillance à la chevelure. Le temps que vos cheveux se débarrassent de cette substance, il se peut que vous n'ayez pas l'effet escompté. Aussi, beaucoup de shampoings bio ne moussent pas. Or, ce n'est pas la mousse qui lave contrairement à la croyance populaire !

Les shampoings bio et notamment les shampoings solides produisent moins de déchets. Ils sont concentrés en principes actifs et invitent donc à revoir nos manières de prendre soin de nos cheveux en diminuant la fréquence des lavages.

4.    « Le maquillage bio ne tient pas »

Ce qui était peut-être vrai il y a quelques années l'est moins aujourd'hui. Les techniques ont évolué et la composition des cosmétiques s'est améliorée. Et puis, peut-être faut-il poser la question à l'envers. Comment se fait-il qu'un rouge à lèvres puisse tenir toute une journée sans retouche ? Il faut garder à l'esprit que ce sont des pigments synthétiques que vous appliquez sur vos lèvres. Ils peuvent passer dans votre salive, dans votre alimentation, etc... Les rouges à lèvres naturels ne tiendront jamais une journée entière sans retouche. La priorité est à votre santé. 

Tout ce que vous appliquez sur votre peau finit dans votre circulation sanguine. La peau est une porte d'entrée et de sortie pour toutes sortes de substances, les bonnes comme les mauvaises. En choisissant les maquillages certifiés bio ou naturels, vous prenez soin de votre santé en même temps que de votre beauté. 


5.    « Les cosmétiques bio se conservent moins bien et moins longtemps »

L'un des préjugés des consommateurs est la durée de conservation des produits cosmétiques estampillés « sans conservateur ». Cette appellation signifie simplement qu'il n'y a pas de conservateur de synthèse. Le fabricant a pris soin d'intégrer des agents de conservation naturels comme la vitamine E, des plantes aux vertus anti-oxydantes, des huiles essentielles bactéricides, des contenants en verre trempé ou opaques, etc... Les cosmétiques se conservent peut-être moins longtemps mais il est possible de les protéger de la chaleur et de la lumière en les stockant au réfrigérateur, en limitant la prolifération de bactéries et de moisissures en nettoyant la pompe soigneusement après chaque utilisation, en se lavant les mains avant de mettre les doigts dans le peau de crème, etc..  En revanche, les produits huileux se conservent bien mieux.

Pour finir avec les préjugés sur les cosmétiques biologiques

Adopter des cosmétiques naturels ou biologiques est un acte politique et humaniste. Cette démarche vous fait prendre conscience que les ressources naturelles sont limitées, qu'il ne faut pas grand chose pour avoir un produit de qualité qui prend soin de votre santé en plus de vous embellir. En même temps, acheter des cosmétiques labellisés rend justice à certaines petites entreprises européennes qui militent pour un commerce équitable avec une rémunération juste de leurs producteurs et pour la protection animale. Acheter un cosmétique, c'est aussi adhérer à l'histoire et aux valeurs d'une entreprise. En achetant des cosmétiques biologiques, vous devenez un consommateur conscient qui participe au monde de demain : un « consommacteur ».

Alexia Bernard
3 août, 2020
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.