• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Les bienfaits de la danse sur le corps et l’esprit

Après avoir étudié plus de 900 publications du monde entier, le bureau général de l’OMS pour l’Europe a conclu récemment que « l’art peut être bénéfique pour la santé, tant physique que mentale ». L’art est par essence un moyen d’expression. Il est un langage qui permet de mettre les non-dits en forme et ainsi de se délester d’une parole enfouie, tue. La danse est le langage du corps. Par le mouvement, celle-ci exprime des états d’âmes beaucoup plus profonds qu’une simple esthétique de la gestuelle. Corps-Âme-Esprit, cette trilogie est omniprésente dans la danse.  

La danse comme moyen d’expression non verbal

« Ce qui ne s’exprime pas s’imprime ». Ce qui est tué finit par se cristalliser dans votre corps. De la simple gène physique au déclenchement de maladies plus graves, de la détresse psychique à la sombre mélancolie, sans être entièrement accueillies puis exprimées, les émotions douloureuses refoulée ou réprimée deviendront un terreau fertile au développement de divers maux.

 « Faire entrer l’art dans la vie de quelqu’un par le biais d’activités telles que la danse, le chant ou la fréquentation de musées et de concerts nous donne une clé supplémentaire pour améliorer notre santé physique et mentale », souligne dans un communiqué le Dr Piroska Östlin, Directrice régionale de l’OMS pour l’Europe par intérim. » (source : news.un.org)

La danse, un réel exutoire 

La danse ou le mouvement dansé permet de libérer les tensions émotionnelles. En allant puiser dans vos « archives  émotionnelles » conscientes ou inconscientes, vous vous permettez de transmuter ces dites émotions en processus créatif. Du dedans, vous passez au dehors. De l’ombre, vous passez à la lumière. De la douleur vous allez vers la paix intérieure.  

Bon nombre de danseurs professionnels se nourrissent de leur vécu pour donner vie à leur danse. Au delà d’une simple recherche d’un mouvement parfait, maîtrisé et d’une esthétique propre, leur démarche est avant tout de trouver le mouvement juste, vrai, vivant. 

La technique ne fait pas la danse, c’est le danseur avec sa singularité qui fait la danse. 

Expérimenter chez soi les bienfaits de la danse

Chacun à votre niveau pouvait expérimenter les bienfaits de la danse sur votre corps et votre esprit. Simplement mettre une musique que vous aimez (ou rester dans le silence) et fermez les yeux. Laissez-vous porter par le flux de la musique, son tempo, sa mélodie, sa rythmique… Écoutez ce qui se passe dans votre corps. Sentez votre respiration se déployer, se diffuser dans votre corps : c’est la vie qui coule en vous. Puis laissez votre corps se mouvoir sans réfléchir, sans chercher à faire « joli » ou à vous caler sur le rythme. Cherchez simplement la fluidité du geste au rythme de votre respiration…

Ce moment dansé est comme une méditation en mouvement. Il vous invite à vivre l’instant présent depuis l’intérieur de votre corps. C’est un retour à soi avec douceur et bienveillance

La danse mobilise l’ensemble de votre corps et de vos fonctions organiques 

Les systèmes ostéo-articulaire, cardiaque, respiratoire, digestif, endocrinien, etc… ainsi que les notions d’équilibre, de proprioception, de motricité sont sollicités plus ou moins intensément selon la danse pratiquée.

Danser en silence pour mieux s’écouter, pour trouver son propre rythme, sa mélodie intérieure

Se laisser porter par la musique est merveilleux. Sa vibration vous parcours tout l’être, ses harmonies vous transcendent, sa mélodie touche votre cœur. Mais le risque est de se laisser happer la musique et par les images qu’elle vous renvoie. La musique doit rester un support et non le prétexte. 

Afin de vous (re)trouver, de vous (re)connecter, de vous (re)découvrir, danser dans le silence chez vous ou en pleine nature est une expérience qui n’est pas évidente. Elle vous demande de vous recentrer, de vous écouter et de vous laisser vous exprimer. Il n’y a plus que VOUS. Quoi de plus dur que de se retrouver face à soi-même ? Cette expérience est ô combien enrichissante et libératoire si vous souhaitez, un jour, trouver votre propre danse

Les danses mystiques

Aux quatre coins du monde, on retrouve des danses mystiques qui, en changeant l’état de conscience de la personne, sont considérées comme des soins de l’âme. 

Prenons pour exemple les Gnawa en Afrique du Nord qui sont les descendants des esclaves subsahariens et qui ont ramené avec eux leur rituels « magiques ». Les Gnawa ont développé une forme d’expression musicale, chantée et dansée qui leur est propre. La rythmique progressive des percussions à peau ou en métal soutenue par des chants accompagnés au gembri amène peu à peu l’assistance en transe. Au Maroc, « on ne va pas chez le psy, on fait une Lila  (nuit entière de cérémonie mystique) » 

Pour conclure, la danse ou du moins le mouvement dansé est le langage du corps par lequel l’âme s’exprime. Avec ou sans musique, elle invite à extérioriser les émotions, à prendre conscience de sa corporalité , de sa place dans l’espace et à développer une forme de créativité. Corps-Âme-Esprit tous reliés pour une incarnation bien ancrée dans le présent. 

Alexia Bernard
3 décembre, 2019
Partager ce poste
Étiquettes
Modifier
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.