• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Le syndrome de fatigue chronique

La « fatigue chronique » et le syndrome de fatigue chronique sont deux problématiques bien distinctes. 1 personne sur 1000 en serait concernée. L’OMS reconnaît officiellement le Syndrome de Fatigue Chronique depuis 1992. Découvrez les détails de ce syndrome ainsi que des pistes de réflexion pour l’accompagner naturellement grâce à la naturopathie. 

Critères de diagnostic du syndrome de fatigue chronique selon l’IOM

(Institute of medicine of the national academies) mis à jour en 2015 

Le diagnostic est généralement établi en service de Médecine Interne à l’hôpital.

Les trois symptômes suivants sont obligatoires :
1. Fatigue depuis au moins 6 mois, intense, nouvelle ou d’un début défini, ne résultant pas d’un effort excessif continu et non améliorée par le repos, avec réduction substantielle ou altération du niveau des activités personnelles, professionnelles ou sociales auparavant réalisées.
2. Malaise post effort
3. Sommeil non réparateur

Et au moins une des deux manifestations suivantes :
1. Altération cognitive
ou
2. Intolérance orthostatique

« À ce jour, aucun marqueur biologique ou organique ne permet d’identifier ce syndrome. C’est un diagnostic difficile qui requiert l’exclusion des autres maladies responsables de fatigue chronique (exemple : cancer, maladies endocrines, maladies inflammatoires systémiques, psychiatriques, auto-immunes…) » (source : association française du syndrome de fatigue chronique)

Cependant, il semblerait que ce syndrome soit la suite d’une infection virale ou bactérienne. 

Le traitement conventionnel du syndrome de fatigue chronique

Il n’existe pas de traitement universel. Les médecins proposent alors des solutions médicamenteuses ciblées en fonction de chaque patient. 

D’autres syndromes associés au syndrome de fatigue chronique

D’autres syndromes somatiques fonctionnels peuvent être associés ou se superposer au SFC. Il est important de bien les différencier du SFC afin de mieux les traiter :

– Fibromyalie
– Syndrome de l’intestin irritable
– Syndrome d’hypersensibilité chimique multiple
– Syndrome de la vessie irritable
– …

Le syndrome de fatigue chronique : des pistes d’accompagnement en naturopathie

La naturopathie ne peut remplacer un traitement médicamenteux prescrit par un médecin. En revanche, elle s’inscrit parfaitement dans une complémentarité aux soins conventionnels en cours ou à venir. 

L’accompagnement en santé naturelle est global et personnalisé. Les conseils qui sont présentés sont des valeurs de base qui doivent être adaptées en fonction des problématiques de chacun. Elles restent cependant des pistes de réflexion laissant entrevoir un espoir dans l’amélioration de votre état général.

L’alimentation : le carburant de votre corps

  • Privilégier une alimentation hypotoxique, de qualité biologique afin de ne pas épuiser d’avantage le corps à élimer les toxines. 
  • Éviter les perturbateurs endocriniens : pesticides, contraceptifs hormonaux, eau en bouteille plastique, cosmétiques non bio, conserver et/ou réchauffer les aliments dans des boites en plastique…
  • Miser sur une alimentation à tendance végétarienne. Les fruits et les légumes seront crus ou peu cuits. Limitez les viandes rouges et les laitages. 
  • Attention aux produits raffinés : sucre blanc, farine blanche etc… qui ont un indice glycémique élevé et n’ont aucune valeur nutritionnelle. De plus, il sont irritants pour les parois intestinales ce qui limite l’assimilation des nutriments et sont pro-inflammatoires.  Les remplacer par des farines complètes sans gluten et des sucres naturels (miel, sirop d’agave, sucre de coco) qui sont riches en minéraux et oligo-éléments.

Un microbiote de qualité pour une assimilation optimale des nutriments

  • Faire une cure de probiotiques pour réensemencer une flore intestinale
  • Intégrer des prébiotiques pour entretenir le microbiote et le développer : alimentation riche en fibres, kombucha, kéfir, légumes lacto-fermentés (choucroute)…
  • Bannir tous les aliments irritants les muqueuses intestinales : sucre, gluten, lactose, additifs, alcool, fritures… 

Cure de spiruline pour combler les carences et redonner de l’énergie

La spiruline est une algue spiralée. Elle contient énormément de vitamines, d’oligo- éléments et de minéraux bio assimilables (grande source de Fer) ainsi que des protéines de qualité, des antioxydants et des acides gras essentiels. Elle permet de relancer les différentes fonctions organiques et de les soutenir. 

Cassis Ribes Nigrum en gemmothérapie pour relancer les surrénales

Après une sursollicitation des surrénales pour combattre un stress émotionnel ou physique (infection bactérienne ou virale), celles-ci finissent par se fatiguer. Le bourgeon de cassis participe à relancer l’activité des glandes surrénales notamment la production naturelle de cortisol. Il agit comme un véritable coup de boost pour l’organisme. 

Alternatives de plantes : gingembre, ginseng, éleuthérocoque 

Ces plantes sont des stimulants du système nerveux central et favorisent la production de sang. Ils sont également immunostimulants, toniques et sont particulièrement efficaces pour raccourcir le temps de convalescence (temps de récupération accéléré).

Pour vous aider à gérer vos émotions

  • Fleurs de Bach, du Bush Australien
  • Méditation de pleine conscience, relaxation, sophrologie…
Alexia Bernard
14 février, 2020
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.