• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  

Le chardon marie, une plante sauvage au service de votre foie

Dès l'Antiquité, les Grecs utilisaient le chardon marie pour soulager les troubles hépato-biliaires. Au XVI ème siècle, Paracelse conseillait cette plante contre les « brûlures intérieures » et, cent ans plus tard, Gerade en donnait contre les « maladies de la mélancolie » qui étaient dues à un déséquilibre au niveau hépatique. Le foie est l'organe le plus lourd du corps humain et assure près de 300 fonctions vitales. La réputation hépato-protectrice du chardon marie n'est plus à faire. Découvrez dans les prochaines lignes comment cette plante sauvage agit pour votre santé. 


Chardon marie en botanique

Le chardon marie est une herbacée bisannuelle qui peut mesurer jusqu'à 1 mètre de haut. On la retrouve dans les terrains en friche, sur les bords des chemins et dans le pourtour méditerranéen. Ses feuilles reconnaissables sont en forme d'épines et ses fleurs pourpre sont entourées de bractées piquantes. Le fruit est un akène noir. C'est ce dernier, une fois débarrassé de ses aigrettes, qui est utilisé en phytothérapie. 

La légende : on raconte que « ses feuilles furent tâchées de blanc par quelques gouttes de lait de la Vierge lorsque celle-ci cache Jésus aux soldats d'Hérode »... (source : le Petit Larousse des plantes qui guérissent)


Composition chimique des fruits du chardon marie

La teneur en principes actifs dépend du lieu de pousse, de la cueillette, du séchage et de la conservation. En général, les akènes du chardon marie sont composés de :

  • flavonoïdes (antioxydants naturels d'origine végétale): apigénol, quercétol, kaempférol, dihydrokaempferol, taxifoline, naringine, ériodyctiol, chrysoériol

  • flavolignanes : silymarine

  • phytostérols : sitostérol, stigmastérol, campestérols

  • tanins catéchiques

  • acides gras : triglycérides (acide linoléique, acide oléiques, acide palmitique, alpha-tocophérol

  • protéines : albumine, tyramine, histamine

  • sucres : mucilages


Les propriétés pharmacologiques du chardon marie

  • Activité au niveau hépatique :

    • hépatites : virales, toxiques, médicamenteuses

    • stéatose alcoolique et non alcoolique (la maladie du foie gras)

    • cholestase gravidique 

  • Action sur le métabolisme gluco-lipidique:

    • insulino-résistance

    • syndrome métabolique

    • en accompagnement des traitements pour le diabète de type 2

  • Action anti-inflammatoire

    • au niveau intestinal

    • détoxication 

    • accompagnement de chimiothérapie

  • Action sur le système nerveux central

    • en accompagnement des traitements de la maladie de Parkinson et d'Alzheimer

Le chardon marie a aussi des effets sur :

  • la lactation

  • les dyspepsies


Zoom sur les effets protecteurs hépato-biliaires du chardon marie

Le chardon marie est, en effet, traditionnellement utilisé pour soulager les troubles hépatiques et biliaires. Son action principale est hépatoprotectrice. La silymarine qui le compose protège les cellules du foie grâce à sa capacité de stabilisation des membranes plasmiques de l'hépatocyte. Ainsi, les graines de chardon marie empêchent les toxines d'entrer dans les cellules hépatiques. 

Par ailleurs, le chardon marie protège le foie des radicaux libres issus de l'oxydation. Ceux-ci sont responsables du vieillissement prématuré des cellules entre autres. 

De plus, la silymarine contribue à maintenir le niveau de glutathion dans le foie. 

En augmentant la synthèse des protéines hépatocytaire, cette molécule favorise la régénération des cellules du foie.

Enfin, elle protège le foie contre les dommages provoqués par la prise de médicaments tels que le paracétamol et l'éthanol (l'alcool).

Chardon marie et stéatose non alcoolique

La stéatose non alcoolique ou maladie de NASH est ce que l'on appelle dans le langage courant la maladie du foie gras. Dans cette pathologie, la surconsommation d'alcool n'est pas en cause. Il s'agit de l'alimentation généralement bien trop riche en sucre qui détruit les cellules du foie

Les fruits du chardon marie protègent le foie. Ils calment l'inflammation hépatique, diminuent la destruction des cellules et limitent les atteintes hépatiques. Dans certains cas de stéatose non alcoolique, la prise de chardon marie a permis au foie de retrouver un poids normal. 

A noter que les bienfaits du chardon marie pour accompagner une stéatose se retrouvent également pour soulager les hépatites. 

Chardon marie et détox

Le foie est un organe qui assure près de 300 fonctions métaboliques dont l'épuration du sang. Cette fonction détox est primordiale pour maintenir l'homéostasie générale sinon, ce serait de l'auto-empoisonnement !

La silymarine active la glucuroconjugaison qui est responsable de la deuxième phase de la détoxication. 


Précautions d'emploi

  • Le chardon marie peut créer des réactions chez les personnes allergiques aux astéracées. 

  • Chez certaines personnes, le chardon marie peut être légèrement laxatif.

  • Le chardon marie ne peut remplacer un traitement conseillé par votre médecin.

Alexia Bernard
25 janvier, 2021
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.