La luminothérapie pour prévenir la dépression saisonnière

Le froid, le manque de luminosité, le mauvais temps, la pression des fêtes de fin d’année, le printemps qui est encore loin… Tout est réuni pour développer ce que l’on appelle un trouble affectif saisonnier qui n’est autre que la célèbre dépression saisonnière. La luminothérapie peut vous être d’un grand secours ! Zoom sur cette technique qui mettra de la lumière dans votre vie…

La luminothérapie fut découverte en 1984 par Norman E.Rosenthal et son équipe du National Institute of Mental Health aux Etats-Unis. Elle fut utilisée en psychiatrie pour soigner les dépressions notamment saisonnière.  

Les symptômes de la dépression saisonnière 

La dépression saisonnière hivernale est un épisode dépressif qui s’installe dès la fin de l’automne et ce, jusqu’au printemps. Les principaux symptômes sont entre autre :

  • l’irritabilité
  • la baisse motivation
  • la perte d’intérêt
  • l’humeur fluctuante
  • le sommeil altéré ou au contraire considéré comme une valeur refuge
  • l’envie de fuir ou de partir loin
  • l’impatience

Avant de vous auto-diagnostiquer atteint de dépression saisonnière, il est important de consulter un professionnel qui évaluera si oui ou non vous êtes véritablement concerné. En effet, les critères à prendre en compte sont :

  • avoir fait deux épisodes dépressifs saisonniers deux hivers de suite SANS aucune autre forme de dépression entre temps.
  •  les symptômes doivent être installés depuis plus de 2 semaines, être quotidiens et empêcher l’épanouissement et le contact social de la personne. 

La luminothérapie pour garder le moral

Cette technique consiste à vous exposer à une lumière d’une intensité particulière afin de compenser le manque d’ensoleillement. Cette lumière se veut être proche de celle du soleil sans les infrarouges et ultraviolets. Les bienfaits se font ressentir au bout de quelques jours de cure.

Outre les bienfaits sur moral de voir de la lumière en pleine grisaille hivernale, la luminothérapie agit sur votre organisme tout en entier. 

Les bienfaits de la luminothérapie

Les cellules de la rétine sont sensibles aux variations de lumière. Elles vont envoyer un signal à l’hypothalamus qui est responsable du rythme circadien de votre organisme. Le cycle circadien est votre horloge biologique interne calée sur le rythme de la course du soleil. Ainsi, la production des neurotransmetteurs est régie par l’alternance du jour et de la nuit. 

La sérotonine qui est l’hormone de la bonne humeur est stimulée. La mélatonine qui est l’hormone du sommeil est également régulée grâce à la luminothérapie (voir article sur la mélatonine).

Les hormones étant régulées, l’organisme fonctionne parfaitement. 

La luminothérapie en pratique

Cette thérapie est conseillée par un professionnel qui évaluera la pertinence de ce soin en fonction de votre état. Elle ne remplace en rien un traitement médicamenteux ni une psychothérapie mais s’inscrit parfaitement dans le cadre d’un accompagnement complémentaire. 

Son utilisation est extrêmement simple : la lampe allumée, il faut vous arranger pour que sa lumière traverse votre rétine sans pour autant la fixer. La période d’exposition est prédéterminée en fonction de l’intensité de vos troubles ou s’il s’agit de prévention. 

10 000 lux est l’intensité recommandée par les spécialistes pour 20 à 30 minutes d’exposition le matin. La température de couleur de la lumière est environ de 4000 K.  Plus la quantité de lux est élevée, moins le traitement est long. En revanche, plus on se tient loin de l’appareil, plus on doit prolonger l’exposition. 

Les contre-indications sont rares

Cette méthode est douce et ne présentent que très peu de contre-indications. Il est cependant important que les personnes souffrantes de maladies oculaires doivent avoir l’aval de leur médecin ainsi que  celles atteintes de troubles psychiatriques.  

Sinon, bien menées, les séances de luminothérapie sont sans danger. 

Où pratiquer la luminothérapie ?

Des professionnels proposent des séances en cabine. Le temps d’exposition, le nombre et la fréquence des séances sont prédéterminés en fonction de vos besoins.

Par ailleurs, il est également possible de le faire chez soi. En effet, il existe des appareils portatifs dans le commerce pour les particuliers. Il est important de vérifier qu’ils soient aux normes CE et qu’il filtre les infrarouges et les ultraviolets. Attention aux gadgets à bas prix ! 

Peut-être est-ce une idée cadeau à offrir (ou à se faire offrir) pour Noël ?

Alexia Bernard
24 janvier, 2020
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.