• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
La femme cyclique : pourquoi être lunatique est normal

La femme est par essence cyclique. Peu d’entre-elles savent s’écouter et accepter cette fluctuation intérieure. Or, pour vivre harmonieusement, la femme doit comprendre qu’en fonction de la période de son cycle, il est normal de ne pas être toujours au top !

La femme est lunatique, oui est alors ?

Petit fait sociétal : Il y a encore moins de 100 ans, la femme n’avait de voix. Aujourd’hui, celle-ci se réveille. Dans un monde principalement dirigé par les hommes dont l’énergie est linéaire, constante, poussée vers l’action, il est normal que le côté cyclique de la femme soit encore mal respecté. L’énergie féminine évolue en fonction du cycle menstruel et celles sous contraception hormonale ou ménopausées peuvent se reconnecter à leur nature sous l’influence des différentes phases de la lune.

Le cycle menstruel de la femme en résumé

  1. Lors du début du cycle, les ovaires se réveillent et reçoivent des stimulations de l’hypophyse et de l’hypothalamus. Elles sécrètent alors les oestrogènes. 
  2. Ensuite arrive l’ovulation. Pendant cette période, la production d’oestrogènes augmente très fortement. Un pic hormonal (oestrogènes + LH) déclenche l’expulsion de l’ovule mûr hors de l’ovaire. 
  3. Puis, pendant la phase prémenstruelle, l’enveloppe de l’ovule restée vide dans l’ovaire va sécréter l’hormone progestérone. Des modifications au niveau de la muqueuse utérine ont lieu et des nouvelles glandes mammaires sont créées. 
  4. Enfin, les taux d’hormones s’effondrent brutalement et les règles se déclenchent.C’est la fin du cycle et le début d’un nouveau.

Et si la femme s’autorisait à vivre selon ses fluctuations hormonales…

De plus en plus de femmes apprennent à se connaître à travers les différentes phases de leur cycle. De nombreuses entrepreneures s’organisent maintenant en fonction de leur calendrier personnel. En effet, selon qu’elles se trouvent en début de cycle ou en période prémenstruelle, leur vitalité n’est pas la même. 

  1. Début du cycle : le printemps. L’énergie et la vitalité remontent. Les idées émergent. Le moral est bon.
  2. Période ovulatoire : l’été. Pic d’activité. L’énergie et le moral est à son comble, c’est l’heure de concrétiser les idées, de se mettre en action. 
  3. Période prémenstruelle : l’automne. L’énergie redescend, le moral est au plus bas. Généralement, c’est durant cette phase que la femme se sent mal (syndrome prémenstruel), nulle…
  4. Les règles : l’hiver. Période de repos et de régénération. Il est intéressant de profiter de cette phase pour faire des activités douces et ressourçantes: lecture, peinture, jardinage…

Comme dit plus haut, notre société n’est pas adaptée au rythme des femmes. Il est donc difficile de respecter son tempo intérieur. Cependant, en prendre conscience permet de s’accepter dans toute sa complexité.

Comment cela se passe pour les femmes sous contraception hormonale et les femmes ménopausées

Les femmes qui sont sous l’influence d’hormones de synthèse ou qui sont ménopausées peuvent également se reconnecter à leur nature cyclique. Il suffit de se caler sur les phases lunaires :

  1. Début de cycle : lune montante
  2. ovulation : pleine lune
  3. période prémenstruelle : lune descendante
  4. les règles : nouvelle lune

La lune a de tout temps accompagné les hommes et surtout les femmes. Symbole féminin, maternel et protecteur, elle donne le ton pour les semis, les récoltes et les naissances. De nombreuses pratiques traditionnelles étaient régies par les différentes phases de la lune. Aujourd’hui, l’Homme, complètement déconnecté de la nature et aveuglé par son besoin rassurant de preuves scientifiques, qualifie ces dites pratiques de folkloriques, archaïques voire de superstition… 

En se reconnectant à la lune, les femmes dont les cycles menstruels sont irréguliers ou inexistants renouent avec leur nature changeante, évolutive et sensible.

Pour conclure : comment accompagner naturellement la nature cyclique des femmes

Chaque phase menstruelle correspond à une sécrétion hormonale qui va engendrer un comportement, une énergie spécifique. Pour trouver l’harmonie intérieure voici quelques plantes adaptées aux différentes étapes :

  1. Début du cyle/après les règles : romarin, gingko, camomille matricaire, ortie
  2. Ovulation : chardon-marie, gingembre, trèfle rouge
  3. Prémenstruel : framboisier, gattilier, achillée, pissenlit, mélisse, angélique
  4. Menstruelle : framboisier, armoise, valériane

Les plantes pour accompagner :

  • les femmes ménopausées : le yam (ignam) et le gattilier (progesterone-like) , sauge, mélisse
  • les femmes sous contraceptif hormonal : pissenlit, chardon-marie (draineurs hépatiques)
Alexia Bernard
27 mars, 2020
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.