• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  

Gemmothérapie : zoom sur les jeunes pousses de romarin

Le romarin est le grand allié du foie. Ses nombreux bienfaits font de lui un remède naturel reconnu pour stimuler un foie paresseux. Si vous présentez l'un de ces signes : mauvaise digestion, langue blanche au réveil, mauvaise haleine, migraine, bouton d'acné , peut-être que votre foie mérite que l'on s'occupe de lui. Zoom sur les jeunes pousses de romarin en gemmothérapie pour venir prendre soin de votre santé et de votre bien-être naturellement.


Le romarin, une plante méditerranéenne

Le romarin, rosmarinus officinalis de son nom botanique, est une plante sauvage qui pousse naturellement sur tout le pourtour méditerranéen. Il apprécie les sols calcaires, arides et dégradés. Son développement est énergique et sa ramification foisonnante, à l'image de son énergie dont l'action est principalement stimulante. 

Son activité hépato-stimulante fait du romarin une plante qui entre dans la composition de nombreux remèdes naturels en médecine populaire et/ou ancienne. En effet, le romarin est l'un des ingrédients que l'on retrouve dans le Vinaigre des Quatre Voleurs (pour retrouver les bienfaits et la recette, c'est ici .

Parallèlement, le romarin est une plante aromatique très communément utilisée en cuisine pour parfumer et rehausser le goût d'un plat. A l'instar des autres plantes composant les fameux « bouquets garnis » ou « herbes de Provence » (thym, sarriette, origan, laurier sauce...), le romarin permet de faciliter la digestion. 

Le romarin, un stimulant hépatique

Le romarin agit sur l'activité de la vésicule biliaire en augmentant la production et la sécrétion de bile. Ainsi, il facilite la digestion des graisses. Les personnes souffrant de cholestérol, d'une mauvaise digestion des corps gras ou de lithiases vésiculaires pourrait prendre du macérât de romarin. 

Dans les cas de surcharges hépatiques, il agit comme un détoxifiant tout ayant le rôle de protecteur et de régénérant pour le foie. Il peut donc être pris dans le cadre d'une détox saisonnière (printemps et/ou automne) ou suite à la prise de médicaments sur de longues durées. 

Les jeunes pousses de romarin et leur pouvoir antioxydant

Le romain participe à la lutte contre les radicaux libres. Ces derniers favorisent l'oxydation cellulaire et donc le vieillissement prématuré. Les radicaux libres peuvent être : le soleil, la pollution, une alimentation de mauvaise qualité (pesticide, colorants, riche en sucre, pauvre en fruits et en légume…), sport à outrance, stress, mauvaise oxygénation…

La gemmothérapie de romarin et le système endocrinien

Le principe stimulant du romarin agit directement sur les glandes surrénales et donc, par réaction en chaîne, sur le fonctionnement des organes sexuels. Il pourra être conseillé pour les hommes et les femmes souffrant de désordres hormonaux.


Le macérât de jeune pousse de romarin et symbolisme

Le romarin a une énergie yang. Il est stimulant et aide à passer à l'action. Il aide les personnes qui ont tendance à ressasser, à rester figées dans leurs peurs qui, au final,  ne sont que des interprétations du passé, à aller de l'avant, à se mettre en marche, à se tourner vers l'avenir avec foi. 

Pourquoi prendre du romarin sous la forme de macérât glycériné

Bien que consommer du romarin dans une sauce, une soupe ou directement en infusion, la version gemmothérapeutique permet d'agir à bien des niveaux. En effet,  tout l'intérêt de la gemmothérapie est l'utilisation des bourgeons, des jeunes pousses ou des radicelles. Ces parties du végétal sont un réservoir d'information exceptionnel : toutes les parties de la plantes y sont concentrés que ce soit les feuilles, les fleurs, les fruits, les racines, l'écorce, la tige… On dit qu'en gemmothérapie, on utilise les cellules embryonnaires de la plante. 

Ainsi, non seulement vous agissez au niveau de votre digestion en stimulant l'activité hépato-biliaire mais aussi au niveau émotionnel et énergétique. 


Comment prendre le romarin en gemmothérapie

Il convient d'intégrer le romarin dans un protocole personnalisé faisant suite à un réajustement du mode alimentaire afin d' améliorer durablement et de manière efficace la digestion.

Le nombre de gouttes est à déterminer en fonction de votre état vital et hépatique. En moyenne, il faut compter une dizaine de gouttes par jour à diluer dans un peu d'eau et à prendre en dehors des repas. De plus, il est conseillé de garder la solution quelques secondes en bouche avant d'avaler afin que les principes actifs entrent directement dans la circulation via les micro-capillaires sanguins situés dans la bouche 

Alexia Bernard
25 mai, 2021
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.