• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  

Fête de Noël : évitez la crise de goutte !

La goutte est une des formes d'arthrite les plus courantes. Lorsque les cristaux d'urate de sodium se logent dans les articulations, cela provoque une inflammation, des douleurs et des nodules. Les crises de goutte disparaissent généralement comme elles sont apparues : spontanément.

L'hyperuricémie est un facteur de risque. En effet, la crise de goutte est le résultat d'un excès d'acide urique qui se dépose dans l'organisme et notamment dans les articulations. Voici dans ce nouvel article, quelques explications et conseils naturels pour passer les fêtes sans crise de goutte à la clé !


Zoom sur l'acide urique

L'acide urique est le produit de la dégradation des purines, composants des nucléotides de l'ADN et l'ARN. L'acide urique est donc important sur la plan métabolique. 

Lorsque les taux d'acide urique dans le sang dépassent les standards, on parle d'hyperuricémie. Les niveaux d'acide urique dans le sang dépendent de deux facteurs :

  • le rythme de synthèse au niveau du foie

  • le rythme d'excrétion par les reins

90% des hyperuricémies proviennent d'une mauvaise excrétion rénale. Dans un rein en bonne santé, seul 10% de l'acide urique est excrété hors de l'organisme, le restant retournant dans la circulation sanguine. C'est là que l'on voit que son rôle est réellement important notamment dans la lutte contre les radicaux libres et l'oxydation cellulaire. 


Symptômes de la goutte

La crise de goutte se déroule en 2 phases :

  1. crises aiguës intermittentes

  2. dépôt cumulatifs de cristaux conduisant à une version chronique de l'inflammation

Les symptômes d'une crise de goutte sont :

  • douleur soudaine, intense et pulsatile dans une articulation (généralement d'une extrémité comme le gros orteil, la cheville, le pouce...)

  • enflure et rougeur localisées sur la zone atteinte

  • sensation de froid dans l'articulation atteinte

Sans traitement, la crise dure 1 à 2 semaines. Avec traitement, 2 jours. 

Les facteurs de risques

  • les excès alimentaires lorsque ceux-ci sont fréquents

  • l'abus d'alcool

  • l'âge

  • l'hyperuricémie

  • l'hypertension

  • l'obésité

  • l'insuffisance rénale

  • l'hypercholestérolémie

  • opération

  • stress

  • certains médicaments


Prévenir les crises de gouttes naturellement

Suivant la période des fêtes, on observe une recrudescence des crises de gouttes...

Voici quelques conseils pour prévenir les crises :

  1. Eviter les aliments riches en purines : abats, gibiers, sardines, moules, anchois, harengs, fruits de mer, charcuteries, viande rouge, bière.

  2. Consommer tous les jours des fruits et des légumes frais, bio et de saison. Les fibres et les folates font baisser le taux d'uricémie. Par ailleurs, les fibres sont des prébiotiques qui alimentent votre microbiote intestinal.

  3. Éviter l'alcool. Ne le réserver que pour des occasions spéciales. Préférez les jus de légumes à l'extracteur. Les jus de fruits sont des bombes sucrées, préférez croquer dans une orange que d'en faire un jus !

  4. Boire au moins 1,5l d'eau par jour.  Vous pouvez y ajouter le jus d'1/2 citron et du romarin à laisser infuser à froid ou quelques gouttes de bourgeon de romarin et de cassis. 

  5. Pratiquer une activité physique régulière et modérée.  Si vous n'êtes pas sportif, la marche quotidienne est un très bon début !

  6. Perdre du poids si besoin.  Pour cela, faites-vous accompagner pour mettre toutes les chances de votre côté. 

  7. Attention aux sodas et boissons sucrées qui font grimper le taux d'uricémie


Que faire en cas de crise

Le principe de la santé naturelle est de tout mettre en œuvre en amont pour prévenir les déséquilibres. 

Si une crise survient, il faut appeler votre médecin. 

Toutefois, en attendant, pour soulager l'inflammation, vous pouvez masser la zone (si vous le supportez) avec de l'huile végétale de calophylle inophyle ou une pommade anti-inflammatoire que vous avez dans votre armoire à pharmacie avec 2 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus citronné et 2 gouttes de Gaulthérie couchée. A renouveler 3 à 4 fois par jour jusqu'à amélioration des symptômes. Ces HE sont de puissantes anti-inflammatoires et antalgiques. 

Parallèlement, il est recommandé d'augmenter sa ration hydrique afin de stimuler la diurèse et donc, l'élimination de l'acide urique. 

Enfin, supprimez tout apport de purine de votre alimentation. Préférez les soupes de légumes voire même le jeûne. Cependant, ce dernier ne s'improvise pas, d'autant plus si vous êtes sous traitement. 


Alexia Bernard
22 décembre, 2020
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.