• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Crise curative : un mal pour un bien

Lorsque le corps se lance dans un processus d’auto-nettoyage, il se peut que vous en ressentiez des désagréments. Maux de tête, boutons, nausées, diarrhées, douleurs exacerbées sont autant de signes qui annoncent une détox en cours. Zoom sur la crise curative !

Au moins une fois par an, il est important de procéder à une détox générale afin de purifier votre organisme en éliminant les toxines. Cela a pour effet d’améliorer le fonctionnement des différents systèmes organiques, de limiter le vieillissement cellulaire et pour couronner le tout, de gagner en forme et vitalité.

La crise curative : quand le corps n’arrive plus à filtrer les toxines

Le processus naturel d’autoguérison fonctionne chaque jour sans vraiment que vous vous en rendiez compte. Il vous est tous arrivé un jour de tomber malade et, sans traitement aucun, de guérir spontanément, en quelques jours.

Cependant, à cause d’une hygiène de vie inadaptée, d’un mode de vie soumis au stress et à la pollution, cette merveilleuse fonction auto-nettoyante s’enraille. Les émonctoires qui sont chargés de débarrasser votre organisme de toutes les substances nuisibles ont du mal à poursuivre leur fonction d’épuration.

Crise curative : quand les émonctoires sont épuisés

Un article entier avait été consacré aux émonctoires. Pour rappel, ils sont des portes de sortie pour évacuer les toxines et les toxiques qui encrassent l’organisme. Ils sont donc :

  • les intestins 
  • le foie
  • les reins
  • les poumons
  • la peau
  • l’utérus chez la femme

Lorsque ces filtres sont trop sollicités, ils finissent par fatiguer. Les déchets s’accumulent et les tissus sont encrassés. La force vitale qui est donc cette énergie employée dans le processus d’autoguérison est sur-sollicitée : elle redouble d’effort pour mener à bien sa mission de détoxination. Cela aboutit à une fatigue générale et une baisse de la réponse immunitaire.

Crise curative : quand vient le moment de détoxifier l’organisme

Afin de rétablir l’équilibre interne et de relancer l’activité émonctorielle, des techniques naturopathiques seront mises en place. Celles-ci consistent à neutraliser les toxines et à les expulser par l’un ou l’autre des émonctoires.

Les techniques naturelles recommandées ainsi que les émonctoires selectionnés pour le drainage dépendent de la qualité et de la quantité des déchets.

Crise curative : signal d’un organisme bien trop encrassé

Quand il y a une trop grande quantité de toxines ou de déchets à évacuer, cela provoque des réactions désagréables plus ou moins violentes : c’est la crise curative.

Les signes d’une crise curative

On parle de crise curative dès lors que les signes apparaissent soudainement et sont pour le moins inhabituels. Ils peuvent survenir quelques jours après le début de la détox et durer de quelques jours à plusieurs semaines. 

Plus l’organisme est encrassé, plus la crise sera intense.

  • Maux de tête
  • douleurs articulaires
  • transpiration abondante, odorante, « acide »
  • trouble de la digestion : ballonnement, diarrhées…
  •  mauvaise haleine
  •  fatigue,
  • état grippal, 
  • fièvre, 
  • urine concentrée, 
  • règles abondantes, 
  • apparition de boutons, 
  • démangeaisons,
  •  exacerbation de symptômes d’une maladie chronique 
  • etc…

Aussi impressionnantes puissent-elles paraître, les crises curatives sont pourtant bénéfiques pour votre santé. Elles démontrent que l’organisme est en train de se nettoyer et surtout de se régénérer. En effet, l’ensemble des toxines est en train d’être évacué vers la sortie laissant la place au retour à l’équilibre. Attention, il ne faut surtout pas arrêter un processus d’épuration. En revanche, il est important tout de même de les surveiller afin de ne pas se fragiliser davantage. 

Crise curative : se faire accompagner

Vous faire accompagner par un naturopathe pendant cette phase de détox est importante afin de ne pas vous démotiver et de vous alarmer face à l’intensité d’une crise curative. Votre praticien en santé naturelle saura répondre à toutes vos questions et à ajuster au besoin le protocole de votre détox

Chaque personne réagit différemment. Toujours est-il que plus un organisme est encrassé, plus violente sera la crise curative. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de prendre soin de son hygiène de vie toute l’année et, de temps en temps, généralement au printemps et à l’automne, de pratiquer une « détox ». 

Alexia Bernard
21 février, 2020
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.