• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Cataracte : limiter les dégâts naturellement grâce aux vitamines

La vue qui baisse, une sensibilité à la lumière vive, l'impression de voir à travers le brouillard ou des lunettes sales, peut-être est-ce les signes d'une cataracte naissante... En attendant votre rendez-vous chez un ophtalmologiste, voici quelques explications et conseils pour limiter la progression de ce trouble de la vision.


Définition, origine et traitement de la cataracte  

La cataracte est l'opacification progressive de tout ou partie du cristallin qui s'accompagne d'une baisse de l'acuité visuelle pouvant aller jusqu'à la cécité. Le seul traitement est l'extraction du cristallin puis son remplacement par un implant artificiel. 

De nombreux mécanismes participent au développement de la cataracte notamment les lésions oxydantes, l'agrégation de protéines, la dégradation du glutathion, des lésions sur les membranes des cellules fibreuses, la dégradation des protéines, une élévation du calcium, une migration anormale des cellules épithéliales du cristallin ou, encore, des modifications aberrantes dans la cellule fibreuse.

 Malgré le taux de concentration d'oxygène dans le cristallin le plus faible que partout ailleurs dans l'organisme, les radicaux libres demeurent nombreux. 

Pour reconnaitre une cataracte, les symptômes sont :

  • la baisse de l'acuité visuelle remarquable sur une période d'un an

  • une sensibilité à l'éblouissement

  • une altération de la vision des couleurs

  • une vision voilée


Les facteurs de risque

L'âge est la première cause d'opacification du cristallin. A cela s'ajoute l'exposition et la lumière solaire trop vive, l'exposition radiation, les différents traumatismes et pathologies oculaires, le tabagisme, l'alcool, le diabète , les corticothérapies, l'alimentation pauvre en antioxydants, le manque d'activité physique, une mauvaise oxygénation, stress... En somme, une hygiène de vie « oxydante » participerait au développement de la cataracte. 


La vitamine C, un puissant antioxydant

La vitamine C ou acide ascorbique protège le cristallin des dommages oxydants. Elle est présente dans l'humeur aqueuse de l'œil à une concentration de 30 à 50 fois plus importante que dans la circulation sanguine.

La vitamine C intervient dans la formation du collagène et joue un rôle majeur dans la protection du cristallin contre l'oxydation photochimique. Elle nourrit la membrane qui régule le transport des nutriments et ions dans le cristallin

Le stress, le tabac, les traitements hormonaux, la pollution sont de gros consommateurs de vitamine C. L'alimentation suffit à couvrir les besoins d'une personne en bonne santé qui suit une hygiène de vie saine avec une alimentation riche en fruits et en légumes de qualité. 

Des études ont montré que plus la consommation de vitamine C est élevée, moins le risque de développer une cataracte est grand.

La dose recommandée serait de : 300 à 500 mg de vitamine C par jour.

 

La vitamine E protège contre les radicaux libres. 

Une autre vitamine antioxydante est la vitamine E. Elle est souvent ajoutée dans les cosmétiques comme conservateur. En effet, elle évite l'oxydation et donc allonge la durée de vie des produits. 

Ici, dans le cas de cataracte, il a été observé que de faibles niveaux plasmatiques de vitamines E augmente le risque d'opacification du cristallin et une consommation plus importante de cette même vitamine a des effets protecteurs.

La vitamine E diminue le stress oxydant dans les cristallins atteint la cataracte.

La dose de vitamine E par jour serait 400 UI d'alpha-tocophérol par jour.


Caroténoïdes et vitamine A

 Après analyse de cristallins touchés par la cataracte, on y trouve de la vitamine A, E et deux caroténoïdes: la lutéine et la zéaxanthine. Il s'avère que les personnes ayant une forte concentration de ces deux caroténoïdes et de vitamine A dans leur cristallin avaient moins de risques de subir une opération de la cataracte que celles qui en consommaient moins. 

Cela s'explique par le pouvoir antioxydant très puissant de la lutéine et de la zéaxanthine. Ils protègent les cellules du cristallin de la lumière UV, des dommages des radicaux libres et du stress oxydatif. 

La dose serait de 10 mg de lutéine et 5 mg de zéaxanthine par jour. 

 

Vitamine B2 et cataracte

Le niveau de glutathion diminue avec l'âge. Cette molécule agit comme un protecteur en préservant la limpidité du cristallin. La vitamine B2 ou la riboflavine est un précurseur de la flavine, une coenzyme de la glutathion. Ainsi, une supplémentation en vitamine B2 couplée à d'autres vitamines permet de maintenir l'activité du glutathion et donc, de réduire les risques de cataractes et d'autres maladies oculaires


Pour conclure

Pour prévenir la cataracte, il est recommandé d'adopter une hygiène de vie anti-oxydante le plus tôt possible. Dès l'apparition des premiers signes d'opacification, les vitamines A, B2, C et E limiteront la dégénérescence du cristallin. 

Alexia Bernard
14 décembre, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Modifier
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.