• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Accompagner naturellement la gonarthrose

Vous souffrez de gonarthrose ? Les injections de cortisone ou d’acide hyaluronique ne suffisent plus ou peut-être avez-vous envie de compléter votre traitement avec des méthodes naturelles ? Découvrez comment vous pouvez soulager vos douleurs arthrosiques aux genoux naturellement grâce à la naturopathie. 

« Que l’aliment soit ton premier médicament » Hippocrate

Cet adage qui fait socle à la pratique de la naturopathie vous rappelle à quel point l’alimentation est importante dans la survenue ou non des maladies. En prenant soin de choisir les bons ingrédients, vous pouvez agir sur votre santé. 

Dans le cas d’arthrose, il sera recommandé d’adopter une alimentation du type régime Seignalet, hypotoxique, principalement végétarienne, biologique et surtout anti-inflammatoire. Le gluten et le lactose seront supprimés car ils participent au maintien de l’état inflammatoire. En effet, il a été reconnu que principalement ces 2 substances favorisaient l’inflammation de la muqueuse intestinale, la rendant poreuse et laissant ainsi passer de grosses molécules qui finissent par se « promener » dans tout le corps réveillant ainsi des douleurs dans les zones fragilisées. De plus, des marqueurs inflammatoires au sein des intestins ont été relevés après consommation d’aliments pro-inflammatoires (sucres, gluten, lactose, additifs…).

Il est par ailleurs important d’agir sur l’équilibre acido-basique en privilégiant les fruits et les légumes alcalins car l’acidification de l’organisme entraîne un état inflammatoire généralisé.

Attention, le surpoids aggrave la sensibilité articulaire au niveau de vos genoux car toute votre masse repose sur vos chevilles. Fragilisées, sur-sollicitées, les chevilles ont besoin de soutien. Ce sont donc les genoux qui vont compenser et prendre le relais dans les différentes tâches qui normalement incombent aux chevilles. Cet effort supplémentaire augmente le risque d’usure prématurée des cartilages des genoux.

Chondroïtine et Glucosamine

Il est intéressant de faire une supplémentation de chondroïtine et glucosamine, deux molécules naturellement présentes dans vos articulations. Elles permettent de faciliter la mobilité et l’élasticité des tissus cartilagineux. En effet, le sulfate de chondroïtine et de glucosamine sont des éléments de base dans la composition du cartilage.

Des études ont laissé paraître des résultats contradictoires sur l’efficacité ou non de l’association chondroïtine/glucosamine. Toujours est-il que beaucoup de personnes se sont trouvées soulagées à plus ou moins long terme. Cependant, veillez à vous procurer des compléments de bonne qualité et suffisamment dosés.  

L’harpagophytum, l’anti-inflammatoire naturel

L’harpagophytum ou griffe du diable est l’anti-inflammatoire naturel par excellence. Mondialement reconnu pour ses bienfaits au niveau articulaire, cette racine est le remède naturel de première intention pour soulager les douleurs arthrosiques (couplée évidemment avec une hygiène de vie adaptée) dont la gonarthrose.

Le chou vert en cataplasme

Voici ce remède de grand-mère qui fait ses preuves depuis l’époque de l’Empire Romain :

  • Écrasez des feuilles de choux au rouleau à pâtisserie après leur avoir ôté la nervure centrale
  • Appliquez-les soigneusement en fines couches sur votre genou douloureux
  • Enrubannez le tout avec une gaze afin de maintenir le cataplasme pendant 2 à 6 heures.

Le suc du choux va agir comme un anti-inflammatoire en décongestionnant la zone douloureuse. 

Les méthodes énergétiques

Le reiki, le magnétisme ou autres techniques énergétiques peuvent soulager les raideurs voire les douleurs. Elles sont d’un bon secours pour améliorer votre état transitoirement car si vous ne prenez pas soin d’éradiquer la cause de vos souffrances, elles finiront par revenir…

L’acupuncture peut aider à fluidifier votre flux énergétique et à harmoniser les fonctions de vos différents systèmes dont ostéo-articulaire.

Cure d’hydroxydase.

Cette eau naturellement gazeuse est recommandée pour soulager les douleurs articulaires. Les électrolytes qu’elle contient permettent d’ augmenter la diurèse, facilitant ainsi l’élimination de l’acide urique via les urines. De plus, sa teneur en une multitude de minéraux et d’oligo-éléments en font une véritable cure de jouvence.

Rester en mouvement

Malgré les douleurs et les inconforts, il est très important de garder une activité physique pour renforcer les muscles et donc, le maintien de vos genoux. Le cyclisme, la marche, la natation sont des sports appropriés pour stimuler vos articulations en douceur. En revanche, si vous êtes un.e adepte de la course à pied, veillez à investir dans des chaussures de qualité pour soulager vos appuis et amortir correctement les chocs. 

Bon à savoir : il faut compter 2 mois pour faire du muscle et 3 semaines pour qu’il fonde…

Bilan postural, podologie et ostéopathie

Quand on souffre des genoux, il est intéressant d’aller faire un bilan postural et podologique afin de déterminer si vous n’avez pas de déséquilibre au niveau de vos appuis qui pourraient créer des réactions en chaîne : genoux à l’intérieur, désaxement du bassin, scoliose etc… Parfois, des semelles orthopédiques peuvent grandement améliorer l’état de vos genoux en rectifiant l’équilibre dès la base. 

Une ou plusieurs séances chez votre ostéopathe peuvent débloquer certaines tensions qui empêchent les genoux de se mouvoir aisément. Par ailleurs, il aide à libérer les fascias et à favoriser l’évacuation des toxines et acides via les circulations sanguines et lymphatiques. 

Pour conclure

Ces conseils sont des pistes à explorer mais surtout à appliquer en synergie. Seules, elles auront un effet limité. Généralement, les bienfaits se font sentir au bout de plusieurs semaines. Il vous faut vous armer de patience et de persévérance. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un.e naturopathe qualifié dans l’accompagnement des problématiques ostéo-articulaires afin de suivre un protocole personnalisé d’autant plus si vous êtes sous traitement.

Alexia Bernard
5 février, 2020
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.