• info@santi-shop.eu
  • |
  •  +32(0) 10.23.33.50
  •  
Oméga 3 ALA, EPA et DHA, quelle est la différence ?

Dans la famille des oméga 3, il existe les ALA, EPA et DHA. Ces 3 acronymes représentent différentes qualités d'oméga 3 pour différents usages. Découvrez quelles est la différence entre les oméga 3 respectivement « Alpha-Linoléique », « acide eicosapentaénoïque » et « acide docosahexaénoïque ».



Les oméga 3 ALA , alpha-linoléique

L'oméga 3 ALA est le seul oméga 3 reconnu comme étant essentiel, c'est-à-dire que seul un apport extérieur comme l'alimentation ou une supplémentation peut l'apporter à l'organisme. De plus, c'est à partir de l'ALA que sont synthétisés l'EPA et le DHA. L'alpha-linoléique est un acide gras essentiel poly-insaturé qui favorise la bonne santé cardio-vasculaire et cérébrale. 


On le retrouve dans les huiles végétales de lin, de chia et de périlla et plus communément dans l'huile de colza et dans les noix. Selon l'Agence Française de Sécurité Sanitaires des Aliments (AFSSA), pour avoir la dose journalière requise, il faudrait en consommer 2g par jour, soit 6 belles noix. 




Les oméga 3 EPA,  l'acide eicosapentaénoïque 

L' acide eicosapentaénoïque ou EPA est donc synthétisé à partir des omega 3 ALA et est également apporté par l'alimentation. 

Des études scientifiques ont montré que l'EPA avait des effets bénéfiques dans les cas de dépression et de troubles de l'humeur. Lorsque vous souhaitez vous supplémenter en omega 3 dans le cadre d'un accompagnement de dépression, veillez à ce que le ration EPA/DHA soit en faveur de l'EPA. 

Les effets anti-inflammatoires de l' acide eicosapentaénoïque permettent de « nourrir » les cellules cérébrales et de participer à la bonne réceptivité neuronale.


Par ailleurs, il est important de noter que l’EPA se transforme en Prostaglandines E3 (PGE3) dont les effets anti-inflammatoires pourraient soutenir le traitement des maladies inflammatoires : arthrite, arthrose, inflammations chroniques...


On retrouve de l'EPA dans les poissons gras des mers froides. Pour répondre au besoin physiologiques, il faudrait en consommer une ration 3 fois par semaine. 



Les omega 3 DHA, l'acide docosahexaénoïque

L'acide docosahexaénoïque intéresse la recherche contre le cancer comme le souligne cet extrait d'article paru sur le site de l'INSERM :

« Les acides gras apportés par l'alimentation jouent un rôle important dans la prolifération des cellules cancéreuses : selon leur nature, ils peuvent favoriser ou à l'inverse inhiber la croissance tumorale. Ainsi, des données épidémiologiques et cliniques ont montré que le DHA, un acide gras majeur au sein de la famille des omega-3, peut limiter le risque et l'évolution des cancers colorectaux. Cette régulation repose sur les propriétés anti-inflammatoires de la molécule, dont des chercheurs Inserm ont voulu mieux décrire le fonctionnement. » Source https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/dha-omega-3-interessant-contre-cancer-colon 


De plus, les omega 3 DHA participent à la bonne souplesse de la membrane cellulaire. Ils interviennent dans différents processus cognitifs dont le mémorisation. Aussi, le rôle des oméga 3 DHA est impliqué dans la qualité de la vision, en venant nourrir les cellules de la rétine.   

« Un complément nutritionnel enrichi en antioxydants et acides gras oméga-3 protège efficacement la rétine des rats contre la dégénérescence. C’est ce que vient de montrer une équipe Inserm* qui s’est lancée dans l’évaluation de l’un de ces produits vendus sans ordonnance. L’essentiel de ces travaux a été réalisé par Khaoula Ramchani Ben Otman dans le cadre de sa thèse. » Source : https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/association-antioxydants-et-omega-3-est-benefique-pour-retine 


Où trouver des omega 2 DHA ? Tout comme les omega 3 EPA, le DHA se trouve dans les poissons gras des mers froides : saumon, thon, maquereau...




Omega 3 ALA, EPA et DHA, que retenir ?

Les oméga 3 ALA sont essentiels car ils ne peuvent pas être synthétisés par l'organisme contrairement à l'EPA et DHA. Seules l'alimentation ou une supplémentation peuvent couvrir les besoins physiologiques tandis que les deux derniers sont présents dans l'alimentation et sont synthétisés à partir de l'ALA. 

Si vous souffrez de dépression ou de troubles de l'humeur, un complexe en Omega 3 EPA/DHA sera intéressant dès lors que le ratio EPA sera plus important. 

Pour une protection cérébrale et/ou cardiovasculaire, ce sera l'inverse, le DHA devra prédominer. 


Les sources principales d'oméga 3 sont les oléagineux et les poissons des mers froides. Il est conseillés d'en consommer tous les jours. 


Aussi , une carence d'oméga 3 à l'adolescence, risque provoquer des troubles anxieux et dépressifs chez le même sujet adulte selon une étude publiée sur l'INSERM.


Alexia Bernard
5 octobre, 2020
Partager ce poste
Archiver
Products
Se connecter pour laisser un commentaire.