Le jala neti, technique ayurvédique de lavement des sinus

Sujet aux sinusites chroniques, rhinites allergiques, nez bouché ? Vous souhaitez simplement prendre soin naturellement de votre sphère ORL ? Découvrez le jala neti, méthode ancestrale issue de la tradition ayurvédique qui permet de nettoyer vos cavités nasales naturellement.

Tout le monde connaît les lavements de nez au sérum physiologique que l’on effectue lors de la toilette des bébés. Cependant, malgré ses bienfaits incontestés, ce soin d’hygiène est malheureusement délaissé quand l’enfant grandit… Voici plusieurs raisons de s’y remettre et de l’adopter dans sa routine quotidienne.

Le jala neti en ayurveda

L’ayurvéda est la médecine traditionnelle indienne. Comme toutes les médecines traditionnelles, sa vision est holistique : le corps et l’esprit ne font qu’un. On ne peut pas travailler sur le corps sans travailler sur l’esprit et inversement. Dans ce contexte, le jala neti est non seulement une technique de « nettoyage du nez par l’eau » comme on peut le traduire littéralement mais aussi une technique issue des pranayamas qui sont des exercices respiratoires de yoga permettant de faire circuler les énergies dans le corps.

La pratique du jala neti

Dans un lota, qui est un récipient en céramique ou en plastique (à éviter) en forme de théière au bec allongé et ergonomique, faites dissoudre 1 cuillère à café de sel de Guérande ou de l’Himalaya dans de l’eau tiède. L’eau ne doit pas piquer le nez. Réajustez au besoin les proportions de sel pour que cela reste agréable. Pour repère : l’eau doit avoir la même saveur que les larmes et être à température corporelle.

Penchez vous sur le rebord de la baignoire ou du lavabo, tournez la tête et et insérez sans forcer l’embout du lota dans une narine pour procéder au lavement en alternant le côté droit puis gauche. L’eau doit couler toute seule de la narine opposée. Si l’eau ne coule pas, insistez le temps que le mucus se dissolve ou bien inclinez davantage la tête ou encore, vérifiez que l’embout n’appuie pas sur la cloison nasale. Si de l’eau passe en arrière de la gorge, ce n’est pas grave, réajustez simplement votre position.

Enfin, mouchez-vous délicatement une narine après l’autre pour éliminer l’eau ainsi que le mucus résiduel.

Important : évitez à tout prix de sortir juste après avoir procédé au nettoyage au risque de tomber malade . En effet, les muqueuses nasales étant sensibilisées, les poussières, les virus et autres micro-organismes peuvent s’infiltrer et provoquer une inflammation. Il est donc conseillé de réaliser cette pratique le soir ou de suffisamment attendre que les conduits et cavités nasaux soient parfaitement secs.

Les premières fois ne sont pas agréables, il faut bien se l’avouer ! Mais cette pratique a le mérite d’apporter de nombreux bienfaits. Les voici dans le paragraphe suivant.

Le jala neti, technique ayurvédique de lavement des sinus

Les bienfaits du jala neti

Tout d’abord, le jala neti ,intégré à une routine d’hygiène corporelle, permet de nettoyer les sinus en profondeur en éliminant le mucus et de « lessiver » les conduits nasaux de toute présences pro-inflammatoires.  

De plus, cette technique est parfaite pour prévenir beaucoup d’infections comme les sinusites, les rhinites même allergiques.

Par ailleurs, en cas de crise inflammatoire (douleurs, nez bouché, avec ou sans fièvre), le jala neti est tout à fait recommandé pour soulager les inconforts dus à la congestion et accélérer la guérison.

Le jala neti est également une méthode naturelle qui permet de protéger les cavités nasales de toutes les agressions dont les inflammations, irritations et allergies dues au pollen, à la pollution et aux poussières.

Le jala neti, pour qui ?

Le jala neti s’adresse à tout le monde, aux petits comme aux grands, aux bien-portants comme aux malades chroniques de la sphère ORL et aux allergiques. Il est à intégrer dans une routine quotidienne à l’entrée de l’hiver et au printemps pour celles et ceux qui souffrent de rhinites allergiques dues aux pollens (entre-autres).

Sinon, 2 à 3 fois par semaine pour un entretien régulier ou chaque fois que le besoin s’en fait ressentir (après une séance de bricolage, de ménage, d’une sortie en ville, aux changements brusques de température, etc…). L’important étant de s’écouter pour répondre au plus juste à ses propres besoins.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez aller plus loin dans cette pratique ayurvédique, vous pouvez effectuer des exercices respiratoires spécifiques comme la respiration alternée : inspiration narine droite, expiration narine gauche et inversement.

Renseignez-vous auprès d’un enseignant de yoga qui saura vous orienter et vous corriger pour potentialiser les effets du jala neti.

Alexia Bernard
24 mai, 2019
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.